Recommandations de vins

Coups de coeur
Vins disponibles à la SAQ
Importations privées
Produits du terroir québécois
Palmarès Vins rosés
Meilleurs Champagnes &
   mousseux



 
    Services
Accord vins et mets
Veille oenologique
Magazine Bacchus
Activités de dégustation
Recettes des chefs
Trucs & astuces
Cours sur demande
Dégustation sur demande
Services aux restaurateurs
Organisation d'événements
Formation en entreprise
Services conseil
Bulletin

 
    Références
Fiche de dégustation
Tableau des millésimes
Recommandations livres
Message aux producteurs
Commanditaires
Offre publicitaire
Trousse Média
Agent
Répertoire et liens utiles

 
   



Seul les meilleurs se font
voir ici!



























Email Marketing by
Constant Contact
 
 

Plus jamais de mauvais vin!

  Accueil   |   À propos de nous   |  Devenez membre   |   Bulletin   |  Trousse média  |  Magazine Bacchus  | Contact

     Joignez-vous à nous sur les réseaux sociaux


@FidelesBacchus



 

     Le vin de la semaine (semaine du 15 mai 2015)
Louis Roche, Tessellae Old Vines 2012 
Languedoc-Roussillon, France / Côtes du Roussillon AOP  / Prix: 23,00 $  / 12216562

Produit par le domaine Lafarge, cet explosif Côtes du Roussillon nous en met plein les papilles! Jean-Marc et Éliane Lafarge ont conseillé de nombreux domaines en Australie, au Chili et en Amérique du Sud avant de reprendre le domaine familial en 1996. Depuis, bien installé dans le Roussillon, une des plus anciennes régions viticoles de France, ils élaborent une gamme de vins bien typés, dont cette cuvée « Tessellae », gorgée de fruits et empreinte du soleil du sud de la France. Moyennement corsé et expansif, le vin déploie un éventail d’arômes évoquant les fraises, les cerises noires, la garrigue, le poivre et la violette, relevés de notes fumées et grillées. En bouche, le vin est charnu et voluptueux, charmant par sa texture veloutée autant que par sa rondeur et sa complexité. L’ensemble est équilibré et harmonieux. Fort bon!

Servir à 17 °C. Un délice avec le carré d’agneau aux épices, les brochettes de filet de boeuf, les côtes levées BBQ aux épices, le hamburger de boeuf grillé, ou le filet mignon au chèvre sauce porto.
  
Apogée anticipé: 2014-2017
Cépages: 40% Grenache, 20% Syrah, 20% Mourvèdre
Sucre résiduel: 6 g/L - pH: , - TA: , g/L - Alcool: 14,5 %

 
     Les 10 Coups de coeur!  


Sous cette rubrique, nous vous présentons nos 10 coups de coeur de la semaine. Qu'ils soient des produits d'un rapport qualité-prix incroyable, des occasions à ne pas manquer ou encore de grand vin, ces recommandations constituent les meilleurs achats du moment.

Voici donc nos 10 coups de coeur de cette semaine; 

  • Domaine Chanzy, Clos de la Fortune 2012
  • Paolo Conterno, Bricco 2013
  • MontGras, Quatro 2014
  • Les Parelles, "Tradition" 2011
  • Domaine Queylus, Pinot Noir Tradition 2012
  • Louis Jadot, Combe aux Jacques 2013
  • Eola Hills, Chardonnay 2013
  • Badia a Coltibuono, Cancelli 2013
  • Château de Vaurenard, Baron de Richemont 2010
  • Château de Sancerre 2013

Voir les commentaires de dégustation des 10 derniers coups de coeur-->>
Voir l'ensemble des vins recommandés-->>

 



En plus d'être affichés et conservés sur le site, nos coups de coeur seront publiés et distribués via notre bulletin tous les 10 jours. De plus, vous pouvez utiliser notre service de suggestion des vins si vous avez besoin d'un peu d'inspiration.

     Cette semaine: La bulle en vedette !

Cave de Viré, Crémant de Bourgogne Brut
Bourgogne, France / Crémant de Bourgogne AOC / Prix: 24,00 $ / Code: 00735886

Ce très agréable Crémant de Bourgogne fait partie de la Collection Louis Roche qui sélectionne les vins qu'elle représente parmi ses producteurs affiliés. Au Québec, la maison Louis Roche fait uniquement la promotion de vins qui sont mis en bouteille par les producteurs sur les lieux de production. Dans ce cas si, cet aérien et festif Crémant de Bourgogne est vinifié de main de maître par la cave de Viré et produit à partir du cépage Chardonnay. Située à Viré en Saône et Loire à 20 km au nord de Mâcon, la Cave de Viré produit ce Crémant de Bourgogne selon la méthode traditionnelle autrefois appelée méthode champenoise. Les bulles sont fines et persistantes, alors que les arômes rappellent la pomme, la poire, et les agrumes qui sont rehaussés par des notes florales et de pain grillé. Belle texture et superbe finale!

Servir à 9 °C. Convient à l'apéritif, ainsi que pour accompagner des fruits de mer crus ou pochés, des poissons grillés ou pochés, des rouleaux printaniers, ou des huîtres chaudes.
  
Apogée anticipé: Boire dans les 3 années suivant l'achat
Cépage: Chardonnay
Sucre résiduel: <12 g/L - pH: , - TA: , g/L - Alcool: 11,5 %

 

     Nos recommandations 2015 / Plus de 2500 vins commentés
Dans cette rubrique, vous trouverez l'ensemble de nos recommandations de vins. Tous les vins sélectionnés doivent obligatoirement atteindre la note de 3 étoiles et plus. De cette façon, vous n'y retrouverez que des vins d'excellente qualité, que des valeurs sûres.

Vous aurez le choix de visualiser nos recommandations de différentes façons; soit par ordre de prix, par couleur, par région, etc. Actuellement, vous y retrouverez plus de 2500 vins commentés.

Ne manquez pas notre sélection 2015

Pour voir tous les vins recommandés, cliquez ici...
 

     Être membre du réseau Les Fidèles de Bacchus, ça vous dirait?


Alors, être membre des Fidèles de Bacchus, ça vous dirait? Encourager cette équipe de mordus qui ne cesse de travailler pour vous, ça vous dirait? Permettre que cet espace demeure vierge de toute forme de publicité (si l'on exclut les tirages et la visibilité offerte aux producteurs avec ces ententes, bien sûr), ça vous dirait? Bénéficier de tous les avantages, bénéfices et escomptes des membres, ça vous dirait?

Votre adhésion aux Fidèles de Bacchus ne vous coûtera que 49.95 $ pour l'année, moins que le prix d'un simple livre sur le sujet et vous fera vivre des heures de plaisirs et vous fera économiser en ne vous proposant que les bons achats à faire en matière de vin.

De plus, vous serez automatiquement abonné au magazine "Bacchus" (4 numéros par an), le complément idéal au site internet (Une valeur de près de 32 $ correspondant au prix en kiosque, soit une économie de près de 65 % de votre inscription comme membre!). C'est le Guide des vins le plus complet et le plus pertinent au pays avec des mises à jour quotidiennes. Vous pouvez également opter pour un abonnement à vie, un investissement unique et payant.

Spécial du printemps!
33% de rabais sur l'adhésion à vie!
(valide jusqu'au 20 mai 2015)

Imaginez...
Un conseiller en vin, juste pour vous... pour la vie!


Cliquez-ici pour compléter votre adhésion
Cliquez-ici pour plus d'informations sur les
avantages des membres
 

     Le vin d'importation privée de la semaine!

Ricasoli, Albia 2014
Toscane, Italie / Toscana IGT / Prix: 18,95 $ / Code: Importation privée

Agence: Société de Vins Fins / Pour commander: David Laviolette 514-567-4369

Comme c’est le cas pour tous les produits signés Barone Ricasoli, la qualité de ce savoureux et délicat vin rosé est impeccable. Obturée par une capsule à vis afin de conserver la netteté du fruit et la fraîcheur, cette cuvée Albia se présente dans une robe rose pale aussi lumineuse que limpide. Au nez, ce rosé toscan raffiné et précis fait de sangiovese et de merlot s’exprime sur une trame aromatique évoquant la fraise et la cerise entrelacée de notes florales, minérales et d’une touche légèrement épicée. En bouche, on a l’impression de croquer des raisins mûrs tout en appréciant la rondeur et la souplesse du vin. Gourmand et charmeur, ce rosé on ne peut plus agréable étonne par la persistance et la pureté de ses flaveurs, autant que par sa superbe vivacité qui laisse une éclatante impression de fraîcheur en bouche.

Servir à 10 °C. Délicieux à l’apéritif, ou avec des crudités, une paëlla aux fruits de mer, une salade niçoise, du saumon grillé, un curry d’agneau, ou des brochettes de crevettes et langoustines.
Apogée anticipé: 2015-2017
Cépages: Sangiovese, Merlot
Sucre résiduel: <4 g/L - pH: , - TA: , g/L - Alcool: 12,5 %

 

     La recette de la semaine

À chaque semaine nous vous proposons une nouvelle recette!
Cette semaine:

Homards grillés au beurre d’orange et d’estragon

Je suis persuadé que cuisiner est intimement lié au plaisir de boire du vin et qu'il est intéressant de vous offrir une brochette de recettes proposées par un de nos grands spécialistes en la matière.

À cet effet, nous vous présentons cette rubrique vous proposant une nouvelle recette chaque semaine. Cette semaine, la recette nous est proposée par Nicolas Vallée, Concepteur des recettes & Éditeur du Magazine Le Guide Cuisine.

Comme d'habitude, je vous propose des vins qui joueront l'accord parfait avec cette savoureuse recette.

pour voir la recette...
 

     Produits du terroir Québécois

La qualité des produits du terroir québécois en vins et spiritueux a tellement augmenté au cours des 10 dernières années, que nous sommes persuadés que ces produits méritent une plus grande attention médiatique et un plus grand intérêt de la part des consommateurs.

Bien entendu, ici comme ailleurs, il y a de bons producteurs et de moins bons. Nous nous efforcerons naturellement d'attirer votre attention sur les meilleurs.

Nous vous invitons à consulter cette nouvelle rubrique, dans laquelle nous commenterons les « Produits du terroir québécois ». Cette rubrique inclura, en plus des vins, les hydromels, les cidres, les mistelles et les liqueurs, et s'enrichira de nouveaux produits chaque semaine.

La Star du terroir!
De plus, chaque semaine, parmi les produits du terroir appréciés pendant cette période, nous nommerons le produit qui se sera le plus démarqué "Star du terroir" de la semaine.

Vignoble de la Rivière-du-Chêne, Phenix rouge 2012. Créé en 1998, ce vignoble de 18 hectares se situe au Nord Ouest de Montréal, dans les Basses-Laurentides à Saint-Eustache. On y cultive une intéressante variété de vins, tel cette cuvée Phenix, ainsi nommée en l’honneur du second départ du vignoble dont les installations furent détruites par un incendie en novembre 2007. Peu de temps après tout fut reconstruit et on y commença la fabrication de cette cuvée Phenix rouge à partir d’un assemblage de plusieurs cépages hybrides. C’est un vin qui se présente dans une belle robe de couleur rubis de bonne intensité, alors que le nez s’avère agréablement aromatique, déployant des arômes de cassis, de mures, de cerises noires, d’épices et de vanille. Meilleur que jamais dans ce millésime, ses flaveurs persistent un joli moment et ses tanins s’affirment en souplesse, laissant une agréable impression en bouche. 

Dégourdir en carafe 15 minutes et servir à 17 °C. Il conviendra aux brochettes de porc sauce au poivre vert, aux filets de boeuf grillés, au ragout de boeuf à la bière, ou aux fromages relevés.
  

Pour lire la suite...
 

     Meilleurs Chardonnay du Monde!
22e concours international des meilleurs Chardonnay du Monde

La 22e confrontation internationale des meilleurs Chardonnay du Monde® vient de s’achever. En compétition, une extraordinaire concentration de vins issus de chardonnay d’une très grande diversité géographique : 826 échantillons représentant 41 pays.

Chardonnay du Monde® occupe une place à part parmi les concours internationaux par son ampleur internationale et l’exigence de sa méthode. Des normes de qualité au-delà des standards et des conditions de dégustation optimales ont permis aux experts jurés internationaux de délivrer 275 Médailles reconnues comme un critère de sélection fiable.

Au Top 10 2015 sept pays : l’Afrique du Sud, l’Australie, le Brésil, le Canada, la France, la Hongrie et la Suisse. La France obtient sept médailles d'Or au Top 10 : deux pour des Chardonnay effervescents (un Champagne et un VMQ), une pour un vin de Bourgogne, deux pour des vins du Pays d’Oc et deux pour des vins Côtes de Gascogne. Un Chardonnay d’Afrique du Sud se classe au sommet du Top 10.
Entrée au Top 10 du Brésil et de la Hongrie.

De nombreux pays remportent de très belles médailles : l’Afrique du Sud, l’Australie, le Brésil, le Chili, l’Espagne, l’Italie, la France, la Hongrie et la Suisse.

Pour les vins effervescents plusieurs pays se distinguent par un bon niveau de vins médaillés : l’Allemagne, la Belgique, le Canada, l’Espagne, la France (Champagne et Crémant de Bourgogne) la Macédoine, la Russie, la Serbie et la Suisse.

Palmarès 2015 :
-300 experts jurés internationaux
-41 pays, 826 échantillons
-275 médailles : 56 Or, 196 Argent et 23 Bronze)

Pour voir les résultats...
 

     Le restaurant du mois / Découvrez vos classiques!


Nous sommes heureux de vous présenter cette nouvelle rubrique à compter du début juin 2014. Une fois par mois, nous vous recommanderons un restaurant, mais pas n’importe lequel. Il s’agira toujours d’un classique, d’un restaurant qui a une histoire, mais aussi, et surtout, d’un lieu qui a une âme et où l'on se sent bien. Naturellement, la qualité du service autant que celle des mets servis sera considérée.

Il y a, juste à Montréal, des milliers de restaurants. Il y en a tellement que l’on a tendance à oublier nos classiques, ceux qui sont l’épine dorsale de la gastronomie chez nous. Je ne suis pas contre d’essayer les nouveaux établissements et de faire des découvertes, mais je trouve navrant que des classiques soient oubliés et qu’ils soient souvent contraints de fermer leur porte après de nombreuses années de services. Je propose de prendre l’habitude de visiter nos restaurants favoris plusieurs fois par année, ce qui n’empêche pas de faire quelques découvertes entre deux visites.

Quand je parle de classique, cela ne veut pas nécessairement dire restaurant très haut de gamme. Nous vous présenterons des restaurants dans toutes les gammes de prix, des restaurants de tous les jours, comme des restaurants pour les grandes occasions. Le critère sera toujours qualitatif. Naturellement, nous porterons une attention particulière aux vins et à la façon dont ils sont servis (température, verres, choix...).

Chaque année, nous choisirons une ville dont nous proposerons un restaurant à ne pas manquer par mois. Nous commençons cette année avec la ville de Montréal. Nous débutons cette rubrique un classique de la gastronomie espagnole, Le Casa Tapas de la rue Rachel à Montréal.

 

     Le restaurant du mois: Casa Tapas!

Plaisirs et dépaysement garantis!

Au fil des ans, ce restaurant est devenu un grand classique à Montréal. Assurément l'un de mes restaurants préférés. Pourquoi? Parce qu'on y trouve tout ce que l'on attend d'un bon restaurant, et ce, peu importe le jour de la semaine ou la période de l'année à laquelle vous visitez ce sympathique endroit.

Comme c'est le cas lorsque j'évalue des vins, je recherche la typicité et l'authenticité lorsque je visite un restaurant. Casa Tapas est un vrai restaurant Espagnol. Il n'a pas d'Espagnol que le nom. Les propriétaires sont d'origine espagnole, la décoration est purement et superbement espagnole, catalane pour être plus précis, les mets proposés sont typiquement espagnols, et l'efficacité des serveurs est également teintée de la gentillesse espagnole.

Et les vins, me direz-vous? Que des Vins espagnols! À Casa Tapas, le vin c'est sérieux et il y a une vraie recherche de nouveaux produits parfaitement adaptés aux différentes options du menu. Du travail de Pro quoi! Le service du vin est l'un des meilleurs sur toute l'ile de Montréal, les verres sont adéquats, la température toujours parfaite, les conseils judicieux et le sommelier hyper compétent, sans être pompeux ni vaniteux.

La fraîcheur et la qualité des mets sont remarquables, complètement originales, et surtout, exceptionnellement savoureuses. Les tables sont disposées de façon à laisser de l'espace aux clients, et non empilées les unes sur les autres comme c'est trop souvent le cas dans de nombreux restaurants. L'ambiance est à la fois feutrée, conviviale et facilement festive lorsque l'on se pointe en groupe. Un bijou et un classique je vous dit, et ce, à un prix étonnamment abordable...

Casa Tapas  
266 Rue Rachel E,
Montréal, QC H2W 1E5 /
(514) 848-1063
www.casatapas.com/
 

   Estelle Prunier (Domaine Michel Prunier et Fille)
Tel Père, telle Fille!

En Bourgogne, le savoir-faire se transmet aussi de père en fille! Estelle Prunier, aujourd’hui au côté de son père Michel, signe les vins du domaine dans la même tradition de qualité. La même passion de ces terres familiales où s’expriment à merveille le Pinot noir et le Chardonnay sur des appellations comme Auxey-Duresses, Volnay, Pommard, Beaune, Meursault...

Grâce à Christiane Langevin, présidente de l’Agence Langevins, qui représente ce producteur au Québec, j’ai pu rencontrer Estelle Prunier et partager un bon repas avec elle tout en dégustant les vins du domaine et en apprenant un peu plus sur cette femme aussi authentique que douée et généreuse.

Pour Estelle Prunier, un vin doit raconter sans détour son terroir et son millésime. Avec cet objectif en tête, elle travaille la vigne dans le respect de cette terre bourguignonne d’exception. Sur les douze hectares du domaine, la culture est raisonnée. La production est maîtrisée par l’enherbement et les vendanges vertes. Les vendanges se font à la main et les raisins passent tous sur une table de tri.

Avec son père, Michel Prunier, Estelle partage le même idéal : produire des vins amples et élégants qui ont de la matière. Les vins rouges gardent leur fruit, même après plusieurs années de garde. La cuvaison courte et thermo-régulée n’extrait que les premiers tanins, donnant ainsi des vins ronds et puissants, mais plaisants même dans leur jeunesse. Les vins blancs équilibrent parfaitement fraîcheur et gras, dévoilant des arômes mûrs de fruits secs, classiques des grands Chardonnays.

C’est une autre belle histoire qui fera l’objet d’un reportage dans l’un des prochains numéros du magazine Bacchus. En attendant, je vous invite à découvrir les vins de la maison Michel Prunier et Fille.
 

   Étienne Hugel, la fierté d'un terroir
Près de 375 ans de passion!

C'est toujours un grand plaisir de revoir Étienne Hugel et de déguster ses vins en sa compagnie. Étienne Hugel est le directeur général de la maison Hugel et fils qu'il dirige en parfaite harmonie, conjointement avec son frère et son cousin. Les responsabilités sont énormes, mais partagées, et la maison Hugel jouit d'une réputation qui a fait le tour du monde. Les vins Hugel sont servis dans les plus grands restaurants en France et sont exportés à plus de 80 % dans plus de 100 pays dans le monde.

De plus, la famille Hugel fait partie de deux associations prestigieuses et très sélectes. « Primum Familiae Vini », une association limitée à douze maisons de vins familiales plusieurs fois centenaires des grandes régions du monde viticole, et les « Henokiens », une association internationale d'entreprises familiales et bicentenaires.

Je suis toujours étonné par la vigueur de sa passion. J'ai rencontré bien des vignerons qui, après trente ans à faire le même métier et à parler des mêmes vins, étaient plutôt blasés, répondant aux questions par des phrases toutes faites, répétées des milliers de fois, ayant perdu un peu de conviction.

Depuis plus de trente ans qu'il goûte à ses vins, qu'il parcourt la planète pour vanter leur extrême qualité gastronomique et qu'il les décrit, et chaque fois qu'on l'observe déguster ses vins on peut voir une étincelle de fierté jaillir de son regard. Le vin lui coule dans les veines, mais pas n'importe quel vin, du Hugel!

Pour mieux comprendre le personnage, il est essentiel de connaître l'histoire de la Maison Hugel et fils et celles des vins Alsaciens, car elles sont intimement liées depuis 1639, date à laquelle la maison Hugel fut fondée. Viticulteurs de père en fils depuis près de 375 ans, bien peu de maisons peuvent s'enorgueillir d'une telle expérience. Étienne est le fier représentant de la douzième génération à la tête de l'entreprise et la 13e génération est presque prête à prendre la relève.

Et justement, nous publierons dans le numéro d'automne du magazine Bacchus un article complet sur la maison Hugel et  sur ses vins. C'est un rendez-vous!
 

   Amaury Devillard, (Domaine des Perdrix, Chateau de Chamirey...)
Des vins vecteurs d’émotions, élaborés avec passion et plaisir!

Quelquefois, la vie nous offre quelques privilèges. Ce jour là, quand j’ai rencontré Amaury Devillard, pour moi, ce fut un grand privilège. Plus qu’un vigneron, Amaury Devillard est le type d’être humain qui donne confiance en l’humanité. Un homme généreux et respectueux qui aime la vie, qui en connait la valeur, et qui savoure chaque jour comme si c’était le dernier.

L’honnêteté et le respect de la vie qui émane de ce vigneron, on le ressent même dans tous les vins qu’il produit. Lorsqu’on l’écoute nous parler de ses vins, l’on sent toute la reconnaissance qu’il a envers tous ceux et celle qui participe à leur élaboration et aussi envers tous ceux qui les dégusteront, vous et moi. En dégustant ses vins avec lui et en l’écoutant, j’ai pu sentir et ressentir son grand attachement à son terroir, certes, mais aussi à l’identité familiale.

L’humilité face au terroir et face aux vins en général, c’est la marque des grands. Avec l’écoute et le respect dont il fait preuve envers les gens qu’il côtoie, envers la nature, le terroir et envers la vie en général, Amaury Devillard en est un. Son esprit d’équipe, et sa quête permanente d’offrir le meilleur, se sont traduit dans une gamme de vins savoureux, mais surtout vibrants et vivants, représentant fidèlement le millésime et l’endroit d’où ils proviennent.

Avec lui, j’ai pu apprécier les vins du Domaine de la Garenne, les vins du Domaine des Perdix et les vins du Chateau de Chamirey. Des vins vecteurs d’émotions élaborés avec passion et plaisir, tout en conservant la typicité de chaque domaine. Vous pourrez en savoir plus sur ce grand producteur bourguignon grâce à un dossier spécial qui lui sera consacré dans l’un des prochains numéros du magazine Bacchus.
 

   Bodegas Castaño
Les maitres du Monastrell!

Savoureuse et agréable, fut ma rencontre avec Daniel Castaño, directeur export de la bodegas familiale. Un homme extrêmement sympathique, authentique et fier, qui a eu la gentillesse de me consacrer quelques heures pour déguster ses vins et me faire connaître un peu mieux son coin de pays et la philosophie de ce domaine que j’aime beaucoup.

C’est donc en compagnie de M. Erwan Pors, propriétaire de l’Agence AOC, qui représente les vins de la famille Castaño au Québec, et de M. Thomas Harvey, également de l’Agence AOC, que nous avons partagé un excellent repas au restaurant Le Quartier Général à Montréal.

Comme il se doit, nous avons commencé par déguster les vins, soit les cuvées Castaño blanc 2013, Castaño rouge 2013, Hécula 2012, Solanera 2012 et Casa Cisca 2011. Une première constatation s’est rapidement imposée. La qualité est impeccable et le rapport qualité-prix de toutes ces cuvées est épatant. Les vins sont tous bien typés et admirablement bien équilibrés. De plus, tous les vins rouges sont faits à base du cépage Monastrell. En fait, leur grande maîtrise de ce cépage est devenue la marque de commerce de la Bodegas Castaño.

Il y a environ 120 000 hectares de Monastrell dans le monde. 50 000 ha d’entre eux sont situés en Espagne et près de 300 hectares appartiennent à la Bodegas Castaño. Pas étonnant de constater le savoir-faire de cette Bodegas dans la vinification de ce cépage connu aussi sous le nom de Mourvèdre.

Après une première dégustation technique, nous sommes passés au repas, ou Daniel Castaño m’a parlé de son implication dans le vignoble familial, de leur façon de faire et de leur histoire. Ici et là, lors de notre conversation, il avait la gentillesse de glisser quelques expressions en français même s’il ne maitrise pas parfaitement notre langue.

L’histoire de cette famille est fascinante et, comme vous pouvez l’imaginer maintenant, elle fera l’objet d’un prochain reportage dans notre magazine Bacchus. Alors pour connaître un peu plus sur cet homme charmant, sur sa famille et sur ses vins, ont se donne rendez-vous dans le numéro d’automne du magazine.
 

   Xavier Buil i Giné, Buil & Giné 
Leader dans le renouveau des appellations espagnole!

C’est toujours un plaisir de rencontrer des vignerons de la trempe de Xavier Buil i Giné. On a pu déguster ensemble plusieurs de ses vins tout en partageant un bon repas, alors qu’il me parlait de son domaine et de sa région.

Fondé en 1996, Buil & Giné est un producteur relativement jeune qui produit des vins dans des régions d’Espagne (Rueda, Toro et Priorat) où la tradition vinicole s’est perfectionnée au fil des siècles. Tout en respectant le style de chaque terroir, Buil & Giné élabore ses vins dans un style plus moderne et raffiné que ce que nous retrouvons généralement dans cette région de l’Espagne. Cette philosophie a d’ailleurs valu à Xavier Buil i Giné la réputation de leader dans le renouveau des appellations espagnoles.

Chez Buil & Giné, la fine pointe de la technologie est mise au service du savoir-faire ancestral pour permettre la pleine expression du terroir et l’élaboration des vins élégants. Le vignoble de Priorat sied dans la plus célèbre sous-région de la D.O. : « Gratallops ». On y retrouve un sol de schiste friable qui contient très peu de matière organique et les vignes doivent creuser très profondément afin de trouver de l’eau. Ce terroir unique, maintenant célèbre partout dans le monde, apporte aux vins de Priorat leurs fameuses notes minérales qui les démarquent des autres vins espagnols. Les vignes sont cultivées en coteaux escarpés, ce qui optimise l’ensoleillement tout au long de le la journée.

Voici les principaux vins du domaine Buil & Giné que nous pouvons retrouver sur les étalages de la SAQ :
-Buil & Giné, Giné Giné Priorat 2012 (11337910) 20,95 $
-Buil & Giné, Buil Toro 2010 (10860936) 31,25 $
-Buil & Giné, "Joan Giné blanc" 2012 (12298465) 24,95 $
-Buil & Giné, Joan Giné Priorat 2010 (11962660) 31,50 $
-Buil & Giné, 17-XI 2012 (11377090) 19,85 $
-Buil & Giné, Baboix Montsant 2012 (10856355) 24,55 $
-Buil & Giné, Nosis Rueda 2013 (10860928) 19,85 $

L’histoire de ce vignoble, tout comme celle de Xavier Buil i Giné, est fascinante. Elle fera l’objet d’un reportage dans l’un des prochains numéros du magazine Bacchus. En attendant, n’hésitez pas à vous procurer l’un ou l’autre des vins de Buil & Giné. Ce sont des vins à la fois modernes et racés qui valent la peine d’être découverts.
 

   Bernard Delmas et Martin Thiberge (Domaine Delmas)
Des vins qui imposent le respect!

Cette fois, ce fut grâce au concours de Michel Langevin, président de l’agence Amphora, que j’ai pu passer une soirée privilégiée avec Bernard Delmas qui dirige maintenant les destinées du domaine familial et qui élabore les vins du domaine. Il était accompagné de Martin Thiberge qui a la responsabilité du marketing et de l’exportation des vins du domaine.

L’histoire de ce domaine commence il y a plus de 3 générations : Omer Delmas cultive alors les 3 hectares de vignes dont il avait lui-même hérité de son père. Puis à son tour, son fils Bernard Delmas, cuisinier de formation, s’investit pour perpétuer et développer la tradition familiale.

Fier de ses origines, Bernard Delmas est un être particulièrement attachant, rigoureux et intègre. C’était fort agréable d’écouter son histoire et de découvrir les Blanquettes et les Crémants de Limoux qu’il élabore au domaine. Des vins issus de l’agriculture biologique, qui sont droits, purs et savoureux. Dès 1986, Bernard Delmas décide de convertir la totalité du vignoble en mode d’agriculture biologique, parce que pour lui le respect de l’environnement et la protection de la biodiversité sont au centre de ses préoccupations.

Bernard précise : « Notre domaine familial se situe dans le terroir Haute Vallée, au cœur du charmant village d’Antugnac qui s’élève en amphithéâtre sur le versant méridional d’une colline, bénéficiant ainsi d’une situation géographique exceptionnelle et idéale à la production de nos célèbres bulles de Limoux, blanquettes et crémants ».

« En moins de 30 ans, le domaine Delmas a connu un fort développement en termes de superficie du vignoble, de gamme de produits et de modernisation de l’outil de production. Aujourd’hui, ce sont 31 hectares de vignoble et près de 160 000 bouteilles qui sont commercialisées par an en France et à l’international », ajoute Martin Thiberge.

J’ai pu déguster plusieurs cuvées du domaine, dont la gamme des blanquettes, des crémants et quelques vins tranquilles. Mon appréciation de ces vins sera publiée dans le prochain numéro du magazine Bacchus dans lequel je consacrerai un reportage complet sur ce domaine et ce vigneron d’exception. Pour l’instant, les vins du domaine Delmas sont offerts en importation privée auprès de l’agence Amphora (450) 919-3020, et certains seront bientôt offerts à la SAQ. Je vous tiendrai informé.
 

   Entretien avec Gil Frias et Nuno Brizida (Vinhos Borges)
Un duo visionnaire et passionné!

Fondée en 1884 et acquise en 1998 par le groupe JMV, la maison Borges jouit d’une solide réputation et ses vins sont toujours d’une qualité remarquable.

De passage à Montréal, Gil Frias, directeur commercial du groupe JMV et son collègue, Nuno Brizida, directeur des ventes et de l’exportation, m’ont fait le grand plaisir de partager avec moi une belle soirée pendant laquelle nous avons pu gouter plusieurs vins de la maison Borges. Cette rencontre fut rendue possible grâce à l’Agent de la maison Borges au Québec, LBV international, et plus précisément de Marguerite Aghaby et de Louis Boisclair qui nous accompagnait pour cette dégustation.

Les vins de la maison Borges qui sont les plus connus au Québec sont leurs vins d’entrée de gamme, principalement la marque Meia Encosta. Vous connaissez surement le Meia Encosta rouge 2012 (00250548), qui offert à 11.60 $, constitue assurément l’un des 5 meilleurs rapports qualité-prix, toutes provenances confondues, en matière de vin rouge sous la barre des 15 $. La version en blanc, tout aussi réussie et recommandable, est disponible dans les SAQ Dépot. Autre bonne nouvelle, le Meia Encosta Reserva (12185663), le grand frère du Meia Encosta, est également offert sur les rayons de la SAQ. Un vin magnifiquement réalisé, au fruité gourmand, un peu plus substantiel que son petit frère, mais qui offert à moins de 17 $, constitue-lui aussi un formidable rapport qualité-prix. Il y en a peu, et si je peux vous livrer un petit secret, si j’étais vous, je me hâterais à mettre la main sur une de ces bouteilles.

Gil Frias et Nuno Brizida, sont des Portugais d’une gentille extraordinaire, passionné par leur métier, doué d’une vision claire du marché mondial du vin et qui sont extrêmement fière de proposer des vins qui en donne plus que ce à quoi les consommateurs s’attendent dans les gammes de prix où ils sont proposés. J’ai eu le plaisir de gouter avec eux plusieurs autres produits de la maison qui ne sont pas encore offerts au Québec, mais dès qu’ils feront leurs apparitions, soyez assuré que je vous en parlerai.
 

   Rencontre avec Jean-Baptiste Jessiaume
Un vent de fraîcheur sur la Bourgogne!

J’ai été très impressionné de l’assurance de ce sympathique jeune vigneron. À 23 ans, Jean-Baptiste Jessiaume a remporté le Trophée Jeune Talent de Bourgogne 2012. Et ma rencontre avec ce jeune homme, aussi intelligent qu’allumé, me fait lui prédire un grand avenir.

Jean-Baptiste Jessiaume a repris la direction du Domaine Chanzy en 2012. Ce domaine qui n’avait plus, il faut bien le dire, très bonne réputation, avait bien besoin d’une sérieuse remise à niveau. Aujourd’hui, après d’importants investissements, de nombreux efforts, une équipe redynamiser et une vision moderne de l’entreprise, le domaine Chanzy retrouve enfin ses lettres de noblesse.

Jean-Baptiste a rejoint le Groupe Chanzy en tant que Directeur général en août 2013 et est devenu directeur de la Société et chef de l’exploitation en décembre 2014. Il fait partie d’une longue lignée de vignerons très respectés. Il faut le mentionner, il est aussi très bien supporté par son oncle Pascal Jessiaume qui assume la responsabilité de directeur de la viticulture.

Depuis l’arrivée de Pascal au sein du Groupe Chanzy et dans ce court laps de temps, il a apporté d’importantes améliorations, en mettant l’accent sur la qualité du sol, mais aussi sur la taille, et la hauteur des vignes. Avec plus de 35 ans d’expérience dans la vinification, Pascal s’implique également dans le processus de vinification à Chanzy.

Le mot innovation colle à la peau de Jean-Baptiste. Sa décision d’élever des vins en musique fait beaucoup parler, mais produit selon lui des résultats étonnants. « J’ai tenté l’expérience avec nos vins blancs. Je remarque qu’il n’y a eu aucun blocage de fermentation. La fermentation a été uniforme et régulière dans tous les fûts, ce qui ne nous était jamais arrivé. Les vins sont purs et très en place. J’ai très hâte de commencer l’expérience avec les vins rouges. »

Je publierai dans l’un des prochains numéros du magazine Bacchus, cette fascinante histoire de ce jeune surdoué et du domaine Chanzy. Mais pour l’heure, vous pouvez gouter l’un des vins du domaine Chanzy disponible au Québec « Domaine Chanzy, Clos de la Fortune, Bouzeron Aligoté 2012 » 22,05 $ (00868984). Il en reste peu, mais un nouvel arrivage devrait faire son entrée dans les succursales de la SAQ d’ici la fin avril.
 

   Victor Fuentes Fernandez, Finca Rio Negro
Un vignoble moderne et respectueux du terroir!

Ce fut une autre rencontre aussi savoureuse qu’attachante. Victor Fuentes Fernandez est le directeur export des vins Río Negro. Jeune, sur de lui, fier de ses origines et de son vignoble, il parcourt la planète pour présenter ses vins afin de les faire connaitre au plus grand nombre de clients possibles.

Lors de son récent passage à Montréal, son agent au Québec, M. Benoit Lecavalier, m’a invité à le rencontrer et à découvrir ses vins. Je suis bien heureux d’avoir accepté cette invitation, car non seulement le personnage est agréable et intéressant, mais surtout, les vins sont étonnants. Tous les vins dégustés ont atteint facilement la note de 4 étoiles. J’y reviendrai.

Parlons un peu de ce nouveau producteur. C’est à la fin des années quatre vingt dix que la famille Fuentes a décidé de créer Finca Rio Negro. Ce fut l’accomplissement de leur rêve qui est d’élaborer les vins les plus distincts d’Espagne sur leur propre ferme de 600 hectares, permettant la relance de la tradition de la viticulture dans une ville qui avait subsisté grâce à cet art depuis des siècles.

Tout l’aspect technique est assuré par l’oenologue et chercheur Juan Mariano Cabellos, qui a été en charge du projet depuis sa création. Le vignoble est situé à Cogolludo, dans la province de Guadalajara, dans les contreforts de la Sierra de Ayllón, à côté des villages de pierre de « Arquitectura Negra ». Il compte 42 hectares de vignes situées à 1000 mètres au-dessus du niveau de la mer, défiant les conventions traditionnelles de la viticulture. Il est entouré de forêts de chênes, de chênes verts, de pins et les collines pittoresques de roulement.

Tous les vins produits à Rio Negro sont fabriqués exclusivement à partir des raisins de la propriété, mettant en évidence le terroir, la vigne et le fruit. « Pour nous, le défi n’est pas seulement de faire de grands vins, mais de faire des vins qui sont uniques », précise Victor.

Les vins Rio Negro sont caractérisés par leur couleur intense ainsi que par leurs arômes riches, profonds et complexes. Ils sont robustes et charnus, avec une longue finale. J’ai eu le plaisir de déguster Finca Rio Negro, Gewurztraminer 2012, Finca Rio Negra 992, 2010 et le Finca Rio Negro 2010. Actuellement, ces vins ne sont pas disponibles à la SAQ, mais ils pourraient le devenir bientôt. En attendant, ils sont offerts en importations privées auprès de l’Agence Bénédictus (514-913-5405).

Le portrait complet de ce nouveau vignoble familial et la description complète des vins du domaine feront partie du magazine Bacchus de l’automne dans lequel il y aura un dossier spécial sur les vignobles les plus prometteurs d’Espagne.
 

   Eleonora Marconi, chef oenologue Castello di Nipozzano
Un assemblage de passion et de talent!

Eleonora Marconi est diplômée en viticulture et oenologie de l’université politechnic de Marche. Elle s’est jointe à la maison Frescobaldi en 2011 où elle occupe la fonction de chef oenologue du domaine Nipozzano.

Avec une histoire vinicole qui remonte à plus de 700 ans, la famille Frescobaldi revendique un héritage incroyable. Mais, ce lourd bagage de traditions n’a pas empêché la famille Frescobaldi d’avoir recours à Eleonora Marconi, une jeune et talentueuse oenologue, pour la vinification des vins du Castello di Nipozzano, le domaine des Frescobaldi dans la région du Chianti Rufina.

Je l’ai rencontré récemment pour déguster avec elle les différents produits de la famille Frescobaldi offerts au Québec, dont un nouveau vin dont elle est l’instigatrice, la cuvée « Vecchie Viti » qui se traduit par « vieilles vignes ». L’histoire de cette nouvelle cuvée est intéressante et a pour toile de fond le chaud et sec millésime 2011 qui lui a fourni les conditions nécessaires à la production de ce nouveau vin, le premier ajout au portefeuille de Frescobaldi depuis 1983.

Pour Eleonora Marconi, il était temps de trouver quelque chose d’un peu différent et de passionnant. Ce vin est en fait issu d’une parcelle qui fait parti de l’un des plus anciens vignobles de la propriété. Ce vignoble était censé être replanté, mais ils ont découvert que cette parcelle de 20 hectares était un vrai trésor. Elle est située dans la partie la plus basse du domaine et a un caractère complètement différent de celles des vignobles où le Nipozzano Riserva est cultivé.

En 2011, les raisins de cette parcelle ont été les derniers à être récoltés et sont arrivés dans une cave déjà encombrée sans beaucoup d’espace dans les réservoirs. En conséquence, les différentes variétés de raisins ont été fermentées et vieillies ensemble au lieu de l’être séparément. Puis, un autre caprice du destin, le vin obtenu a dû être mis en barriques neuves, ce qui a contribué à intensifier le vin et à le transformer en quelque chose d’extraordinaire. Ainsi naquit la cuvée « Vecchie Viti ».

Lors de cette rencontre, nous avons dégusté les cuvées suivantes qui se sont toutes vues décerner la note de 4 étoiles: -Nipozzano Riserva 2011, Montesodi 2011, Mormoreto 2011 et le Nipozzano Vecchie Viti 2011. Vous pourrez prendre connaissance de mon appréciation de ces vins dans l’article consacré à la maison Frescobaldi qui fera partie du prochain numéro du magazine Bacchus.
 

   Alain Rogier, Oenologue de la Cave de Roquebrun
L’âme des vins de Roquebrun!

Cela fait la troisième fois que j’ai le plaisir de passer un peu de temps avec Alain Rogier, l’oenologue et directeur général de la cave de Roquebrun, et chaque fois c’est un plaisir renouvelé. Nous en avons profité pour déguster ses plus récentes cuvées pendant qu’il m’expliquait la philosophie qu’il a instaurée à la cave de Roquebrun.

Alain Rogier avait dans la jeune vingtaine lorsqu’il prit la direction de la cave coopérative de Roquebrun. Il en a fait un joyau autour duquel s’articule la vie de tout un village. Lorsqu’on rencontre ce « winemaker » de talent, aussi attachant et généreux que rigoureux, l’exploit est d’autant plus remarquable lorsque l’on réalise tout le travail accompli depuis bientôt trois décennies.

Presque tout ce qu’il avait observé jusqu’alors des caves coopératives ne l’impressionnait guère. À l’époque la Cave de Roquebrun, fondée en 1968, vivait ses pires moments. Après un début prometteur, à peu près toutes les erreurs qu’une cave coopérative puisse commettre, avaient été faites. Cette situation mena la cave à pratiquement ne plus trouver preneur pour ses produits en 1987.

Arrivé à Roquebrun en 1988, ce rugbyman dans l’âme, habitué au défi et au travail d’équipe a alors accepté, dans des conditions pas évidentes, de prendre les rênes de cette cave qui semblait vouée à une mort certaine si un important coup de barre n’était pas donné. Rien ne fut facile. Il lui a rapidement fallu gérer de fortes individualités, penser, décider, investir et agir plus pour le bien de la collectivité que pour satisfaire des intérêts personnels.

Un premier constat permit de réaliser qu’il y avait peu de matériel technique et encore moins de conseils œnologiques, ce qui finissait par donner des résultats plutôt aléatoires d’une année à l’autre. Tout un contraste avec la situation actuelle. En relativement peu de temps, la fierté est revenue à Roquebrun. Un travail rigoureux et intelligent a permis non seulement de redresser la situation, mais de positionner la cave de Roquebrun parmi l’élite mondiale.

« Un grand vin, c’est d’abord un raisin irréprochable », précise Alain Rogier. « C’est pourquoi, un suivi qualitatif du vignoble a été mis en place dès mon arrivée et un cahier des charges rigoureux réglemente les modes de taille, le palissage, les traitements phytosanitaires ainsi que les rendements », ajoute-t’il...

Un dossier complet sur l'histoire et les vins de la cave de Roquebrun sera publié dans votre prochain numéro du magazine Bacchus.
 

   Nicolas Raffy, vinificateur et chef de cave chez Mas Amiel
Un vigneron imprégné de son terroir!

C’est autour d’un bon repas, arroser comme il se doit de ses vins, que Nicolas Raffy, vinificateur et chef de cave chez Mas Amiel, témoigne des façons de faire du domaine et me présente ses vins tout en me racontant l’histoire de ce magnifique domaine. Pour ce vigneron rigoureux et respectueux de la nature, les vins « technologiques » ne peuvent que donner à boire des vins uniformes et sans intérêt comme on en voit tant arriver d’un peu partout.

Ce qu’il propose avant tout, ce sont des vins doux et des vins secs qui portent le goût de leur terroir. « L’esprit et la philosophie de Mas Amiel ne s’arrêtent pas à la porte du chai. Nos vins réclament du temps et des soins pour se développer. On doit leur permettre de retrouver lors de l’élevage, dans le calme de la cave, leur souffle, leur esprit et leur rythme des quatre saisons. Une technologie inconsidérée ne saurait être que traumatisante et banalisante », précise Nicolas.

Le Mas Amiel est surtout reconnu pour ses vins doux naturels absolument remarquables, mais Nicolas a profité de cette occasion pour me présenter les vins secs de la maison. Des vins qui représentent à mon sens une petite révolution dans cette région du sud de la France. En fait, les quatre nouvelles cuvées « Terres rares » de Mas Amiel témoignent de l’incroyable potentiel du Mas Amiel pour créer des vins et des histoires différentes. On entre, avec ces vins, dans une nouvelle ère des vins secs de Maury.

La vie d’un vin ne s’arrête pas à la mise en bouteilles. Bien qu’elle commence dans le mystère des racines bien enfouies sous terre, elle se poursuit avec le temps, dans la bouteille, dans le verre, à table, et se poursuivra, enfin c’est ce que je vous souhaite... dans vos souvenirs.

Un dossier complet sur le domaine Mas Amiel sera publié dans le prochain numéro du magazine Bacchus. J'en profiterai pour vous donner mon appréciation des vins dégustés lors de cette rencontre, soit;
-Vertigo blanc 2014, Côtes du Roussillon AOC
-Vertigo rouge 2013, Côtes du Roussillon AOC
-Notre Terre 2010, Côtes du Roussillon AOC
-Légende 2013, Maury sec AOC
-ALt. 433 M 2013, Maury sec AOC
-Vers le Nord 2013, Maury sec AOC
-Vol de Nuit 2013, Vin de Pays des Côtes Catalanes IGP
-Mas Amiel, Carerades 2009, Côtes du Roussillon Villages AOC
-Mas Amiel, Muscat 2012, Muscat de Rivesaltes AOC
-Mas Amiel, Vintage 2012, Maury AOC
-Mas Amiel, Prestige 15 ans d'Age, Maury AOC
-Mas Amiel, 30 ans d'Age, Maury AOC
-Mas Amiel, Millésime 1969, Maury AOC.
 

   Culmina, le projet d'une vie pour Donald Triggs
Le "dream team" de la viticulture!

J’ai eu le grand bonheur de passer une soirée avec Donald Triggs et Pascal Madevon. Des hommes pourvus de qualités humaines extraordinaires qu’ils conjuguent à un talent fou, à une rigueur impressionnante, à un souci du détail renversant et à une passion brulante pour le vin, la viticulture et pour les gens à qui sont destinés leurs vins; vous et moi.

Donald Triggs a créé un nouveau vignoble dans l’Ouest canadien: CULMINA. Les vins sont renversants, et je prédis que ce vignoble sera reconnu au cours des prochaines années comme l’une des réalisations les plus impressionnantes du monde du vin et que leurs vins seront reconnus parmi les meilleurs au monde.

Je connais bien Pascal Madevon, méticuleux et surdoué, mais je n’avais pas encore eu la chance de rencontrer M. Triggs. Cette rencontre est l’une des plus marquantes que j’ai eu l’occasion de faire depuis une décennie. Donald Triggs a conçu le projet CULMINA d’une façon extraordinaire. Cet homme, profondément humain et passionné, habité d’une vision précise de la viticulture et du type de vins qu’il veut produire, a réussi en très peu de temps à mettre en place les conditions gagnantes et une équipe extraordinaire pour produire des vins d’anthologie qui démontreront l’énorme potentiel viticole de la vallée de l’Okanagan. Déjà, malgré sa jeunesse, son Cabernet sauvignon est assurément le vin qui m’a le plus ému depuis longtemps. Impressionnant!

Lors de cette soirée, nous avons dégustés ensemble le Culmina Decora 2013 (riesling), le Culmina Unicus 2013 (Gruner Veltiner), le Culmina Saignée 2013 (rosé), le Culmina Hypothesis des millésimes 2011-2012 et un échantllon de barrique du 2013. Je publierai dans les prochaines semaines mon appréciation de chacun de ces vins. Les vins de Culmina seront offerts à la SAQ au début de l’année prochaine et je vous tiendrai certainement informés de leurs disponibilités.

 

     Queylus! Retenez bien ce nom.
C’est celui d’un nouveau vignoble canadien qui marquera l’histoire viticole du pays. Rien de moins!

À la tête de ce domaine, on retrouve une douzaine d’hommes d’affaires québécois qui se sont associés pour créer un nouveau domaine à partir de rien, mais en le concevant dès le départ comme un vignoble idéal.

M. Gilles Chevalier, homme d’affaires réputé de Montréal et surtout grand amateur de vin, préside ce regroupement d’investisseurs. Même si tous les membres de cette nouvelle entreprise sont de grands amateurs de vins, des gens érudits qui ont un palais développé et qui ont des caves à vins impressionnantes, il n’est pas question pour eux de se prendre pour des oenologues » ou des « winemakers ».

Dès le départ, ils ont engagé des professionnels réputés, principalement d’Europe, pour voir à toutes les étapes du projet. De l’achat du terrain, des équipements, du choix des cépages, des clones, de la densité de plantation, jusqu’à la construction du chai et des méthodes de vinification. De nombreux échantillons de sol ont été expédiés en France pour analyse et évaluation. Bref, un travail de titan qui a permis de bâtir un vignoble d’exception situé dans l'escarpement du Niagara en Ontario.

En 2010, le groupe a réalisé un coup de maître en engageant l’un des oenologues les plus doués au monde et certainement au Canada, M. Thomas Bachelder, dont je vous reparlerai en détail dans une prochaine intervention. Mais disons que Thomas Bachelder était l’oenologue qui a parti l’aventure du Clos Jordanne en Ontario et avait à l’époque créé une véritable révolution dans l’industrie du vin au Canada en produisant des vins d’une qualité que personne n’avait encore jamais atteinte au Canada. Et bien, il semble que Thomas Bachelder soit après nous refaire le coup, mais en allant encore un peu plus haut, un peu plus loin.

Le premier millésime de ces grands vins a été le 2010. J’ai eu la chance, il y a quelques jours, grâce au concours de M. Rémi Lévesque, président de l’agence Société de Vins Fins, qui représente le Domaine Queylus au Québec, de gouter à tous les vins du Domaine Queylus des millésimes 2010-2011 et 2012. Des vins exceptionnels, hors-normes, qui ont le potentiel de rivaliser avec les plus grands. Quelques'un de ces vins sont disponibles en importation privée actuellement, mais 2 ou 3 de leurs cuvées seront offertes par la SAQ à compter du printemps prochain.

Naturellement, je vous en reparlerai régulièrement, au fur et à mesure que les vins seront disponibles. Nous consacrerons également un reportage complet dans le numéro d’automne du magazine Bacchus, sur ce vignoble et sur cet oenologue surdoué. C'est donc une histoire à suivre...
 
     Suggestions cadeaux

Toujours utile dans le temps des fêtes, notre liste de suggestions cadeaux est un outil précieux tout au long de l'année. Que ce soit pour souligner un anniversaire, une promotion, une retraite ou tout simplement faire plaisir, nos suggestions cadeaux sauront vous aiguiller vers les meilleurs choix du moment.

Vous ne savez pas quoi donner? Vous cherchez des idées de cadeaux? Eh bien cette année, que vous soyez un nouvel amateur de vin ou un œnophile fini, notre liste de suggestions remplie d’objets fonctionnels ou d’activités instructives et gourmandes vous permettra d’apprécier et de savourer le vin à tout coup!

Jetez un coup d'oeil à notre liste de suggestions cadeaux et vous y trouverez surement une idée ou un accessoire qui fera plaisir à votre oenophile préféré.

pour voir nos suggestions--->>
 

      Inscrivez-vous gratuitement à notre bulletin

N'hésitez pas à vous abonner l'infolettre des Fidèles de Bacchus; « Le bulletin du vin ». Vous y trouverez une foule de renseignements, des coups de coeur, des comptes rendus des dernières dégustations, des articles sur les vignerons, une mer de trucs, astuces et conseils à propos du vin, des recommandations d'achat, des notes de dégustation et d'évaluation et bien plus encore...

Publié 3 fois par mois, ce bulletin s'affirmera vite comme votre référence et une votre source d'information viticole préférée. Nous utiliserons donc ce bulletin pour informer des nouveautés et des activités qui pourrait vous intéresser.

De plus, en vous inscrivant, vous courrez la chance de gagner une des bouteilles de vin qui feront partie de nos coups de coeur du mois. Tirage : les 15 du mois. Voulez-vous augmenter vos chances de gagner? Inscrivez un ami, une amie, et vous obtiendrez une chance supplémentaire pour chaque personne que vous aurez recommandée.

Pour vous inscrire gratuitement, veuillez simplement noter votre adresse de courrier électronique ci-dessous, dans le champ « Adhérez au bulletin » et cliquez sur l’onglet « Go ».
 

Adhérez au bulletin des Fidèles de Bacchus, c'est gratuit!
Email:

 

     Fiche de dégustation

L’apprentissage du vin implique inévitablement l’exercice de la dégustation. Et l’un des outils indispensables pour entreprendre son apprentissage dans le monde du vin est assurément la fiche de dégustation. Le réseau Fidèles de Bacchus est particulièrement fier de vous proposer sa fiche de dégustation qui figure parmi les plus complètes tout en répondant aux standards internationaux.

Est-ce que l’utilisation d’une fiche de dégustation est indispensable?
Indispensable, non. Mais, quiconque veut progresser dans sa connaissance des vins doit passer par cette étape pendant au moins un certain temps. Il faut comprendre que le simple fait d’utiliser une fiche de dégustation pour inscrire ses commentaires favorise et accélère la progression de l’apprentissage. De plus, la fiche de dégustation permet de faire une analyse plus approfondie de ses impressions et oblige le dégustateur à considérer un grand nombre de variantes lors de la dégustation.

La fiche de dégustation que nous vous proposons vous permettra de vous poser des questions importantes lors de la dégustation, par exemple : comment qualifier l’acidité, la complexité, la matière, l’équilibre, etc. Chacune des questions de la fiche de dégustation propose un éventail de réponses, généralement graduées, ce qui permet, par le fait même, d’apprendre le vocabulaire qui est suggéré sur la seconde page de la fiche que nous vous conseillons d’imprimer au verso de votre fiche de dégustation.

De plus, l’utilisation de la fiche de dégustation permet d’étayer son jugement en plus de fournir des notes qui peuvent servir de base de données utile pour le développement de son goût aussi bien que pour le suivi de l’évolution des vins.

pour voir la fiche de dégustation...
 

     Vous en voulez plus? Abonnez-vous au magazine!


En kiosque depuis le 26 mars !
Ne manquez pas un numéro, abonnez-vous !

 

     Le vidéo du Mois!

Ne manquez pas de visionner le vidéo du mois...

Je vous convie ce mois-ci à un vidéo de la maison Montgars au Chili. Le vidéo est en anglais, mais il vous permettra d'avoir un aperçu de la qualité des vins de cette grande maison chilienne que j'ai eu l'opportunité de visiter lors de mon récent voyage au Chili
.



 

   Système de notation des vins


Nous avons adopté le mode de notation sur cinq étoiles. Mais en fait, nous ne publierons nos commentaires que sur les vins qui auront été notés 3 étoiles et plus. Nous réserverons nos commentaires moins positifs (moins de 3 étoiles) aux vignerons concernés et pour les agences les représentant. Ainsi, vous ne retrouverez sur le réseau des Fidèles de Bacchus, que des recommandations sur des vins de qualité supérieure.

Quoiqu'il en soit, c'est indéniable, une note de qualité d'un vin, quelle qu'elle soit, est réductrice : d'une part, elle est établie à un instant de la vie de ce vin, qui est né, vit et mourra; d'autre part, elle est personnelle, ou tout au plus issue d'un groupe de dégustateurs, et non scientifique. Tant mieux! C'est ce qui permet de classer les grands vins au rang des oeuvres d'art, et non au sein de la production agricole de qualité, ce qu'ils sont à leur fabrication. Mais peu importe la note, il faut garder à l'esprit que le commentaire est toujours bien plus important que la note....

Système de notation des vins des Fidèles de Bacchus:

* = sans intérêt
*1/2 = passable
** = correct
**1/2 =bon

*** =Très bon vin
***1/2 =Excellent
**** =Supérieur  
****1/2 =Exceptionnel 
***** =Extraordinaire, Chef d'oeuvre


     Découvrez notre nouvelle application "Alerte Vin"

Recevez nos alertes vins en temps réel partout au monde!
Nous sommes heureux de vous présenter cette nouvelle application pour téléphone intelligent qui fera en sorte que vous ne manquerez plus jamais le vin qui représente le meilleur achat du moment.

Cette version est disponible immédiatement pour les téléphones et les tablettes fonctionnant sous androïd. La version fonctionnant sous iPhone et iPad sera disponible d'ici quelques semaines.

-
Pour en savoir plus sur les Alertes Vins...
-
Pour télécharger l'application sur google store...
 

     Tableau des millésimes

Qu'est-ce qu'un millésime?
Le millésime n'indique rien d'autre que l'année de vendange du vin. Il ne faut pas confondre cette indication avec l'année de la mise en bouteilles ou en marché du vin. Il n'y a pas de corrélation entre l'indication du millésime et la qualité du vin. Le millésime apparaît généralement sur l'étiquette de devant et parfois sur une petite étiquette du goulot, mais aussi parfois sur la contre-étiquette (l'étiquette arrière). Le fait qu'un millésime soit indiqué sur une étiquette ne veut pas dire que le vin soit issu d'une bonne année.

La différence d'un millésime à l'autre pour le même vin correspond en général à la différence dans l'histoire météorologique du vignoble entre les deux années. L'importance des variations entre millésimes dépend donc de l'importance des variations climatiques.

Pour s'y retrouver vous pouvez consulter une carte des millésimes qui vous aidera à connaître la qualité de la production de l'ensemble d'une région pour une année donnée. À cet effet vous pouvez consulter notre tableau des millésimes.

La qualité de la production d'une année
Dans certaines régions du monde, les variations climatiques sont importantes et les vins de ces régions subissent des différences entre les millésimes. Dans le Bordelais, en Bourgogne, en Allemagne et dans la plupart des régions d'Italie, par exemple, des aléas climatiques peuvent affecter un millésime (gel, grêle, pluie au mauvais moment ou chaleur insuffisante) alors que l'année suivante, aucun ne se produira. Lorsque les variations climatiques sont importantes, la qualité du vin peut varier énormément entre médiocre et exceptionnel.

Notre tableau des millésimes vous aidera à vous y retrouver. Il se présente sous la formes d'une expression qualificative sur une échelle numérique de 0 à 100.

Dans les régions au climat plus constant (comme la Californie, l'Australie, Le Chili et l'Afrique du Sud), la variation entre millésimes est bien plus faible. Seuls les grands spécialistes des vins de ces régions noteront les différences. Pour ces régions le tableau de millésimes n'a pas autant de valeur.

pour voir le tableau des millésimes...
 

     Nos recommandations de livres et  magazines


C'est avec plaisir que nous introduisons une nouvelle rubrique au site du réseau des Fidèles de Bacchus. Dans cette rubrique, vous retrouverez tout au long de l'année, nos recommandations et appréciations de livres et magazines traitants du vin et/ou de gastronomie.

Pour cette rubrique, nous conserverons l'approche que nous utilisons avec les vins, c'est-à-dire que nous ne publierons des informations et des recommandations que sur les ouvrages que nous aurons appréciés.

Visitez donc cette rubrique de façon régulière, car il y aura de nouveaux ajouts qui s'y feront toutes les semaines.

-Pour voir nos recommandations, cliquez ici
 

     L'univers du vin

Des 9600 différents cépages dans le monde, seuls environ 600 sont utilisés en viticulture. L'histoire du vin est fascinante. Nous lui avons donc consacré une rubrique entière afin d’expliquer certaines choses importantes. Cette portion du site permettra donc d'améliorer vos connaissances générales sur le vin.

Les thèmes traités sont:

     Accord vins et mets

Sous cette rubrique, nous vous proposerons des accords entre vins et mets et tenterons de vous en expliquer quelques principes. Si cuisiner peut être un art, en harmoniser le labeur avec un vin approprié peut s’avérer un exercice délicat.

Qu’est-ce qu’un bon mariage entre un vin et un mets? C’est celui où un plat et un vin se mettent mutuellement en valeur et sont plus savoureux associés, que chacun pris séparément. Si certains critiques culinaires ont des choix très arrêtés en la matière, les alliances possibles sont néanmoins multiples et un bon accord est avant tout celui qui vous séduit.

Voici quelques principes consacrés par des siècles d’expérience afin de vous guider dans vos choix et vous permettre de ravir vos convives par des alliances toujours judicieuses, équilibrées et riches!

Pour en savoir plus...
 

     Faites un don!
Vous appréciez particulièrement les services offerts par le Réseau Fidèles de Bacchus et vous désirez contribuer à votre façon en faisant un don qui servira entièrement au maintien et à l'amélioration de nos services? Nous avons travaillé dur au fil des ans pour faire de notre entreprise une organisation simple, économe, indépendante et crédible. Si chaque visiteur donnait 5 $, nous n'aurions à réaliser notre collecte de fonds qu'un seul jour par an. Mais tout le monde ne peut pas donner ou, tout simplement, ne le fait pas. C'est pourquoi tous les dons reçus sont très importants pour maintenir notre indépendance et nous permettre de continuer de prospérer afin de vous en offrir toujours plus.

Cette année, je vous remercie d’envisager de faire un don de 10 $, 25 $, 50 $ ou de tout autre montant à votre portée, afin de protéger et de préserver votre source de référence sur les vins.
Votre don servira d'abord à l'infrastructure: serveurs, bande passante et maintenance, mais aussi au développement de nouvelles fonctionnalités numérique ainsi qu'à augmenter le nombre et la qualité de nos services.

Nous n'avons pas de fonds venant du gouvernement. Nous fonctionnons grâce à nos membres, à la participation d'agences de représentation et aux dons de nos lecteurs: 10 $ est le don le plus courant, la moyenne est de 35 $.

Si vous le désirez, vous n'avez qu'à cliquer sur le bouton ci-dessous et faire un don au montant de votre choix.

     Joignez-vous à nous sur les réseaux sociaux


@FidelesBacchus



 

 

 


 

 

Copyright © 2004 - 2015 alain.lebel.net / Tous droits réservés