Recommandations de vins

Coups de coeur
Vins disponibles à la SAQ
Importations privées
Produits du terroir québécois
Palmarès Vins rosés
Meilleurs Champagnes &
   mousseux



 
    Services
Accord vins et mets
Veille oenologique
Magazine Bacchus
Activités de dégustation
Recettes des chefs
Trucs & astuces
Cours sur demande
Dégustation sur demande
Services aux restaurateurs
Organisation d'événements
Formation en entreprise
Services conseil
Bulletin

 
    Références
Fiche de dégustation
Tableau des millésimes
Recommandations livres
Message aux producteurs
Commanditaires
Offre publicitaire
Trousse Média
Agent
Répertoire et liens utiles

 
   



Seul les meilleurs se font
voir ici!


























Email Marketing by
Constant Contact
 
 

Plus jamais de mauvais vin!

  Accueil   |   À propos de nous   |  Devenez membre   |   Bulletin   |  Trousse média  |  Magazine Bacchus  | Contact

     Le vin de la semaine (semaine du 11 octobre 2014)
Tommasi, Surani Ares 2012 
Les Pouilles, Italie / Puglia IGT / Prix: 14,95 $  / Code: 12283773

La famille Tommasi est surtout connue pour sa production de Valpolicella à Vérone, mais voilà qu’en 1997 elle est devenue propriétaire de la maison Masseria Surani dans la région des Pouilles. Ce domaine de 80 hectares en Mandurie, au coeur de Salento, profite d’un terroir unique, presque béni des dieux, qui permet à la famille Tommasi de mettre à profit leur grande expérience pour créer ce vin aussi agréable que savoureux. La couleur est intense et le nez déploie une trame aromatique évoquant les fruits rouges, la cerise noire, la prune, la réglisse et les épices escortées de subtiles notes animales. Les flaveurs sont persistantes et la texture soyeuse, alors que les tanins s’avèrent plutôt souples tandis que l’acidité se manifeste avec une certaine retenue. Belle amplitude pour un cette délicieuse découverte des Pouilles.

Servir à 12 °C. Fort bon avec les brochettes d’agneau, le boeuf à la bière, le carré d’agneau au porto, l’osso buco, l’entrecôte de boeuf à la sauce au poivre, ou avec le filet mignon sauce au poivre.
  
Apogée anticipé: 2014 - 2017
Cépages: 50% Primitivo, 30% Negroamaro, 20% Cabernet sauvignon
Sucre résiduel: 7 g/L - pH: 3,64 - TA: 5,65 g/L - Alcool: 13 %

 

     Les 10 Coups de coeur!  


Sous cette rubrique, nous vous présentons nos 10 coups de coeur de la semaine. Qu'ils soient des produits d'un rapport qualité-prix incroyable, des occasions à ne pas manquer ou encore de grand vin, ces recommandations constituent les meilleurs achats du moment.

Voici donc nos 10 coups de coeur de cette semaine; 

  • Blason de Bourgogne, Mâcon-Village 2012
  • Rocim 2010
  • Badia a Coltibuono, Cancelli 2011
  • Schug, Chardonnay 2013
  • The Prisoner 2012
  • Waimea, Pinot noir 2013
  • Château la Forchetière 2012
  • La cuvée Mythique 2011
  • Guigal, Côtes du Rhône 2011
  • Campo da Vinha 2013

Voir les commentaires de dégustation des 10 derniers coups de coeur-->>
Voir l'ensemble des vins recommandés-->>

 



En plus d'être affichés et conservés sur le site, nos coups de coeur seront publiés et distribués via notre bulletin tous les 10 jours. De plus, vous pouvez utiliser notre service de suggestion des vins si vous avez besoin d'un peu d'inspiration.

     Cette semaine: La bulle en vedette !

Prestige Moingeon, Crémant de Bourgogne Brut
Bourgogne, France / Crémant-de-bourgogne AOC / Prix: 25,85 $ / Code: 00871277

Voici une petite merveille à prix doux, à servir en apéritif pour faire plaisir à vos invités ou pour faire la fête. Ce Crémant de Bourgogne, vif, nerveux, frais et aux accents fruités, peut remplacer fort adéquatement le champagne lors de vos réceptions festives. Doté d’une robe d’un jaune paille brillant, il nous présente des bulles fines qui remontent à la surface du verre en multiples chapelets, comme s’ils étaient des ascenseurs d’arômes. On y décèle, au premier nez, des odeurs de brioche chaude, de pomme, de poire et des nuances florales et de cannelle. Le vin est relativement sec, démontrant une belle acidité qui lui confère beaucoup de fraîcheur et des saveurs douces tout à fait agréables et de bon volume. Offert sous la barre des 30 $, il constitue un excellent achat et un vin effervescent digne de mention!

Servir à 10 °C il s’harmonise parfaitement avec les charcuteries, les canapés de fruits de mer et de saumon fumé, les rouleaux printaniers, les huîtres chaudes au champagne et il sera idéal en apéritif.
   
Apogée anticipé: À boire d'ici 3 ans
Cépages: 80% Chardonnay, 20% Pinot noir
Sucre résiduel: 12 g/L - pH: , - TA: , g/L - Alcool: 12 %

 

     Nos recommandations 2014 / Plus de 2500 vins commentés
Dans cette rubrique, vous trouverez l'ensemble de nos recommandations de vins. Tous les vins sélectionnés doivent obligatoirement atteindre la note de 3 étoiles et plus. De cette façon, vous n'y retrouverez que des vins d'excellente qualité, que des valeurs sûres.

Vous aurez le choix de visualiser nos recommandations de différentes façons; soit par ordre de prix, par couleur, par région, etc. Actuellement, vous y retrouverez plus de 2500 vins commentés.

Ne manquez pas notre sélection 2014

Pour voir tous les vins recommandés, cliquez ici...
 

     Être membre du réseau Les Fidèles de Bacchus, ça vous dirait?


Alors, être membre des Fidèles de Bacchus, ça vous dirait? Encourager cette équipe de mordus qui ne cesse de travailler pour vous, ça vous dirait? Permettre que cet espace demeure vierge de toute forme de publicité (si l'on exclut les tirages et la visibilité offerte aux producteurs avec ces ententes, bien sûr), ça vous dirait? Bénéficier de tous les avantages, bénéfices et escomptes des membres, ça vous dirait?

Votre adhésion aux Fidèles de Bacchus ne vous coûtera que 49.95 $ pour l'année, moins que le prix d'un simple livre sur le sujet et vous fera vivre des heures de plaisirs et vous fera économiser en ne vous proposant que les bons achats à faire en matière de vin.

De plus, vous serez automatiquement abonné au magazine "Bacchus" (4 numéros par an), le complément idéal au site internet (Une valeur de près de 32 $ correspondant au prix en kiosque, soit une économie de près de 65 % de votre inscription comme membre!). C'est le Guide des vins le plus complet et le plus pertinent au pays avec des mises à jour quotidiennes. Vous pouvez également opter pour un abonnement à vie, un investissement unique et payant.

Cliquez-ici pour compléter votre adhésion
Cliquez-ici pour plus d'informations sur les
avantages des membres et profitez de la promotion estivale!
 

     Le vin d'importation privée de la semaine!

Castorani, Le Paranze 2012
Abruzzes, Italie / Colline Pescaresi IGT / Prix: 19,90 $ / Code: 12319828-IP
Agence: Aurora / Pour commander: commandes@auroraip.ca 

Un agréable Chardonnay italien produit avec des raisins issus de l’agriculture biologique par le domaine Castorani. La réputation de Jarno Truli et de son équipe dans l’élaboration de vins racés et dans leur quête de qualité sans compromis n’est plus à faire. Ce Chardonnay, qui s’ajoute à la grande gamme de vins produits par Castorani, témoigne à son tour du grand soin apporté à l’élaboration des vins par ce producteur. Le vin s’affiche dans une robe couleur jaune blé soutenu, alors qu’au nez, il s’avère particulièrement aromatique, déployant des arômes de fruits exotiques, de pomme et de fleurs, assorties de légères notes épicées. La bouche suit, bien structurée et souple, moyennement corsée et en s’affirmant en longueur autant qu’en fraîcheur. L’ensemble est absolument
charmeur et harmonieux. Un très bon achat.


Servir à 12 °C. Fort bon avec les antipasti au poisson cru, les coquilles Saint-Jacques, les burgers de porc farci au fromage, les gnocchis aux fromages, le filet de porc, ou le pâté au saumon.
Apogée anticipé: 2014-2017
Cépage: 100% Chardonnay
Sucre résiduel: 4 g/L - pH: , - TA: 6,0 g/L - Alcool: 12,5 %

 

     La recette de la semaine

À chaque semaine nous vous proposons une nouvelle recette!
Cette semaine:

Boeuf Wellington

Je suis persuadé que cuisiner est intimement lié au plaisir de boire du vin et qu'il est intéressant de vous offrir une brochette de recettes proposées par un de nos grands spécialistes en la matière.

À cet effet, nous vous présentons cette rubrique vous proposant une nouvelle recette chaque semaine. Cette semaine, la recette nous est proposée par Nicolas Vallée, Concepteur des recettes & Éditeur du Magazine Le Guide Cuisine.

Comme d'habitude, je vous propose des vins qui joueront l'accord parfait avec cette savoureuse recette.

pour voir la recette...
 

     Produits du terroir Québécois

La qualité des produits du terroir québécois en vins et spiritueux a tellement augmenté au cours des 10 dernières années, que nous sommes persuadés que ces produits méritent une plus grande attention médiatique et un plus grand intérêt de la part des consommateurs.

Bien entendu, ici comme ailleurs, il y a de bons producteurs et de moins bons. Nous nous efforcerons naturellement d'attirer votre attention sur les meilleurs.

Nous vous invitons à consulter cette nouvelle rubrique, dans laquelle nous commenterons les « Produits du terroir québécois ». Cette rubrique inclura, en plus des vins, les hydromels, les cidres, les mistelles et les liqueurs, et s'enrichira de nouveaux produits chaque semaine.

La Star du terroir!
De plus, chaque semaine, parmi les produits du terroir appréciés pendant cette période, nous nommerons le produit qui se sera le plus démarqué "Star du terroir" de la semaine.

Cette semaine la Star du terroir est un étonnant Poiré de glace!: Domaine De Lavoie, Poiré de glace 2010. Situé en Montérégie sur le versant sud du mont Rougemont, le Domaine De Lavoie élabore une gamme de produits aux attraits uniques, faits à partir de fruits cultivés ici, au Québec. Parmi ces produits se retrouvent des vins (blanc, rouge et rosé), du cidre, du cidre de glace, des mousseux, ainsi que cet étonnant et envoutant poiré de glace. Il est fait sur le même principe qu’un cidre de glace, à l’exception que le produit de base est la poire gelée. Il en résulte un nectar tout à fait savoureux, charmeur et délicat qui sent bon la poire mûre escortée de subtiles touches de citron et de pomme. En bouche, le fruit est aussi éclatant qu’élégant et raffiné, alors que les flaveurs s’attardent longuement au plus grand plaisir de nos papilles. Belle vivacité aussi qui assure fraîcheur et digestibilité. Original et très réussi.

Servir à 10 °C. Excellent à l'apéritif, il convient parfaitement aux desserts aux pommes (tarte, strudel, gâteau), aux financiers, à la tarte à la crème d'amandes et aux petits fruits, ou au gâteau aux poires.


Pour lire la suite...
 

     Palmarès 2014 du concours international Muscats du Monde® !
14e édition les 2 et 3 juillet 2014, Frontignan-la-Peyrade, France

Le 14e concours international Muscats du Monde® s’est déroulé les 2 et 3 juillet 2014 à Frontignan-la-Peyrade (Languedoc Roussillon, France). Il a réuni 23 pays s’élevant au rang des rendez-vous incontournables du Muscat à travers le monde. Pendant deux jours, des experts internationaux ont évalué 208 vins tranquilles et effervescents issus des cépages muscat. Des normes de qualité au-delà des standards et des conditions optimales de dégustation ont permis aux jurés de délivrer 73 médailles (25 Or, 48 Argent) reconnues comme un critère de sélection fiable.

Un très haut niveau qualitatif international pour le palmarès 2014 : 7 pays en tête du classement des meilleurs Muscats 2014. Les deux premières places sont occupées par l’Italie et l’Espagne.
Le classement Top 10 des vins, ayant obtenu les meilleures notations, met à l’honneur sept pays : Afrique du Sud, Australie, Bulgarie, Espagne, France, Italie et Portugal. Trois Muscats Français se classent au TOP 10 à travers les régions Alsace, Languedoc-Roussillon et Vallée du Rhône.

Incontestablement le palmarès 2014 fait honneur aux Muscats VDN (Vins Doux Naturels) et naturellement doux. L’Afrique du Sud, l’Australie, la Bulgarie, le Brésil, l’Espagne, la France, l’Italie et le Portugal confirment la qualité des productions en compétition. La Suisse, les États-Unis, la Russie et la Roumanie se hissent au niveau des meilleurs.

Palmarès 2014 :
-55 experts jurés internationaux
-23 pays, 208 échantillons
-73 médailles : 25 Or et 48 Argent.

Pour voir les résultats...
 

     Le restaurant du mois / Découvrez vos classiques!


Nous sommes heureux de vous présenter cette nouvelle rubrique à compter du début juin 2014. Une fois par mois, nous vous recommanderons un restaurant, mais pas n’importe lequel. Il s’agira toujours d’un classique, d’un restaurant qui a une histoire, mais aussi, et surtout, d’un lieu qui a une âme et où l'on se sent bien. Naturellement, la qualité du service autant que celle des mets servis sera considérée.

Il y a, juste à Montréal, des milliers de restaurants. Il y en a tellement que l’on a tendance à oublier nos classiques, ceux qui sont l’épine dorsale de la gastronomie chez nous. Je ne suis pas contre d’essayer les nouveaux établissements et de faire des découvertes, mais je trouve navrant que des classiques soient oubliés et qu’ils soient souvent contraints de fermer leur porte après de nombreuses années de services. Je propose de prendre l’habitude de visiter nos restaurants favoris plusieurs fois par année, ce qui n’empêche pas de faire quelques découvertes entre deux visites.

Quand je parle de classique, cela ne veut pas nécessairement dire restaurant très haut de gamme. Nous vous présenterons des restaurants dans toutes les gammes de prix, des restaurants de tous les jours, comme des restaurants pour les grandes occasions. Le critère sera toujours qualitatif. Naturellement, nous porterons une attention particulière aux vins et à la façon dont ils sont servis (température, verres, choix...).

Chaque année, nous choisirons une ville dont nous proposerons un restaurant à ne pas manquer par mois. Nous commençons cette année avec la ville de Montréal. Nous débutons cette rubrique un classique de la gastronomie espagnole, Le Casa Tapas de la rue Rachel à Montréal.

 

     BARAVIN, enfin un vrai bar à vin!

Des saveurs à partager!

« Idéal pour profiter et partager une pause gourmande en tête à tête ou entre amis dans une ambiance amicale ou règne la bonne humeur ». Ouvert du Mardi au Dimanche de 16h à 00h30 ; cuisine ouverte jusqu’à 23h30.

Au cœur du Quartier Latin, à deux pas du théâtre Saint Denis et à 10mn de la Place des Arts, le BARAVIN vous accueille dans un lieu chaleureux et décontractée au son du JAZZ. Pour accompagner nos saveurs, découvrez notre sélection de plus d’une cinquantaine de vins en grande partie d’importation privée, en bouteille, mais TOUS sont aussi servis au verre.

Laissez-vous séduire par un voyage gastronomique et dégustez d’excellents produits tous réalisés en cuisine, du foie gras aux desserts, sous forme d’amuse-gueule et d’ardoise à partager façon «tapas, antipasti», mais aussi nos incontournable tartares.

Toutes les semaines vous pouvez découvrir nos soirées musicales en live. Toute la programmation sur www.baravin.ca

Vous cherchez un cadre original et informel pour organiser vos évènements privés (pots de départ, anniversaires, …) ou évènements professionnels (réunion, conférence de presse, exposition, …) Le BARAVIN vous propose de privatiser son établissement pour accueillir vos réunions de famille, vos séminaires, réunions, conférences de presse ou réunir vos clients autour du comptoir pour déguster et partager nos vins et saveurs.

Pour des rendez-vous gourmands, dégustations et apéros dinatoires….
POUR BOIRE, MANGER ou LES DEUX
Toute l’équipe du BARAVIN fera de ce moment un instant unique et festif pour vous et vos amis ! Baravin propose diverses formules pour les groupes, n’hésitez pas à les contacter pour un devis sur mesure !!!

Baravin
1735 rue Saint-Denis, Montréal (QC) H2X 3K4
514 219 5694 / www.baravin.ca

 

     Palmarès 2014 des meilleurs rosés

Les vins rosés sont de retour...

Nous avons presque tout gouté ce qui est offert cette année au Québec en matière de vins rosés et nous vous proposons, avec plaisir encore cette année, notre palmarès 2014 des vins rosés.

Vous y retrouverez notre Top 20 des meilleurs vins rosés, le Top 5 des meilleurs rosés mousseux, ainsi qu’une sélection des meilleurs achats de vins rosés en importation privée.

N’oubliez jamais qu’il faut sélectionner un vin rosé avec les mêmes critères qualitatifs qu’un autre vin. Même dans le cas des vins rosés le prix est un indicateur de qualité et qu’il serait absurde de se passer d’un vin rosé de qualité supérieure uniquement basé sous la fausse perception qu’un vin rosé ne doit pas couter cher. Peu importe la couleur, un vin doit atteindre un niveau de qualité justifiant son prix.

Le palmarès 2014 des vins rosés c’est aussi plus de 80 vins rosés notés et commentés de façon claire et détaillée. Bref, c’est votre référence en matière de vins rosés et un merveilleux guide d’achat qui vous sera utile tout au long de l’année...

pour consulter le Palmarès 2014...
 

   Nicolas Gélis,  la fierté d'un terroir
Une rencontre aussi agréable que savoureuse.

Nicolas Gélis est un vigneron enthousiaste, passionné par son métier, qui aime partager son savoir et son amour de la vigne. Il est certainement l’un des vignerons les plus talentueux et les plus sympathiques de sa génération. Défenseur des vieux cépages et des terroirs du Sud Ouest, il a hissé les Châteaux Ferran et Montauriol au rang des meilleurs.

C’est en partie grâce au travail de ce passionné que l’appellation Fronton retrouve son lustre et que des cépages comme la Négrette renouent avec la notoriété.

Récemment, j’ai eu le plaisir de passer quelques heures avec lui pour déguster ses vins et question de voir comment se sont déroulées les vendanges des plus récents millésimes et d’avoir un aperçu de ses projets. Chaque fois que je rencontre Nicolas Gélis, c’est un plaisir renouvelé. C’est le genre d’être humain que l’on souhaiterait tous avoir comme ami.

En juin 1998, cet enfant du pays amoureux de la terre, rachète le Château Montauriol. Cette propriété tient son nom de « Mons Aureolus », le Mont Doré des Romains. Son histoire comme son terroir viticole ont traversé les siècles avec gloire. Soucieux d’environnement et profondément attaché à l’identité des vins de Fronton, Nicolas Gélis a tout misé sur la recherche de la qualité.

Ses vins sont authentiques, révélant avec bon goût les qualités du terroir et des cépages utilisés. Plus que tout, Nicolas Gélis produit des vins qu’il affectionne et élabore avec son équipe des vins structurés, équilibrés, pleins de fruits et croquants, aux notes boisées subtiles, toujours équilibrées, proposant des tanins d’une grande souplesse.

Un reportage complet sur ce vigneron hors norme sera publié dans l'un des prochains numéro du magazine Bacchus. Mais en attendant, pour prendre connaissance de mon appréciation des vins de Nicolas Gélis disponibles au Québec, suivez les liens ci-dessous;
-Chateau Montauriol, Tradition 2012
-Chateau Montauriol, Prestige 2011
-Château Montauriol, Mons Aureolus 2011

 

   Rencontre avec Nathalie Bour, Domaine de Grangeneuve
La qualité, sans concession!

Nathalie Bour et son mari poursuivent avec passion l’oeuvre entreprise par les générations précédentes au Domaine de Grangeneuve. C’est avec la même quête de qualité sans concessions, qu’ils élaborent des vins empreints d’un raffinement certain et d’une authenticité de plus en plus rare de nos jours.

Le Domaine de Grangeneuve est reconnu pour avoir maintenu la barre très haute au niveau qualitatif dans cette région du Rhône. Il est devenu une référence dans la vallée du Rhône. Fondé en 1964, à Roussas dans la Drome provençale, par Henri Bour et son épouse Odette, le domaine est aujourd’hui dirigé de main de maitre par Nathalie Bour et son mari, Gilles Hecquet, représentant la troisième génération de la famille Bour à la tête du domaine.

J’ai eu le plaisir de m’entretenir avec Nathalie Bour pendant quelques heures. Non seulement cette femme généreuse et authentique m’a fait goûter à ses vins, mais elle a également eu la gentillesse de m’expliquer les changements importants qui surviennent dans sa région et qui ont pour effet d’augmenter la qualité générale des vins produits dans cette partie de la vallée du Rhône.

Le nom de l’appellation, autrefois coteaux-du-tricastin, a changé non seulement de nom, mais Henri Bour, président du syndicat viticole, en a profité pour resserrer le cahier de charges, ce qui a eu une incidence directe sur la qualité des vins.

Ainsi, depuis 2010, dans la vaste région de la vallée du Rhône, Grignan-les-Adhémar remplace l’ancienne appellation coteaux du Tricastin. Oubliez tout ce que vous pensiez connaitre de cette région et découvrez cette nouvelle appellation aux normes encore plus strictes, poussée vers le haut par des vignerons comme Henri Bour et sa famille, qui ne produisent rien de moins que des vins remarquables. Plus que du vin, c’est un voyage, sinon une expérience gustative aussi jouissive que savoureuse, que la famille Bour met en bouteille.

Un dossier complet sur la nouvelle appellation Grignan-les-Adhémar et sur le Domaine de Grangeneuve sera publié dans l’un des prochains numéros du magazine Bacchus. Mais en attendant, vous pouvez découvrir les vins de ce domaine en vous procurant la très belle cuvée « La Truffière » dont vous pouvez lire mon appréciation en suivant le lien suivant:
-
Domaine de Grangeneuve, La Truffière 2011

 

   J C Bekker / Vinificateur en chef du Group DGB
Des vins sud-africains qui expriment leurs terroirs..

On ne peut plus fier des vins qu’il produit en Afrique du Sud, J C Bekker est une sorte de chef d’orchestre qui guide et coordonne toutes les équipes de vinifications sous sa responsabilité. Situé à Midrand, à mi-chemin entre Pretoria et Johannesburg, DGB est une immense société sud-africaine qui regroupe plusieurs marques et plusieurs domaines qui sont tous autonomes, avec chacun leur équipe de vinificateurs.

Pour J C Bekker, cette autonomie est importante, car elle permet à chaque domaine d’exprimer le caractère propre associé à son terroir et de produire des vins distinctifs. J’ai eu le plaisir de passer un peu de temps avec lui et de gouter principalement les vins du domaine Bellingham dont il est particulièrement fier.

L’histoire de Bellingham remonte à 1693 lorsqu’une famille d’origine française a planté les premières 1000 vignes sur le domaine. À travers les siècles, Bellingham a produit des vins sous la main de nombreux propriétaires visionnaires et talentueux, mais aucun n’était aussi dynamique et respecté que Bernard Podlashuk, qui est considéré comme le grand patriarche et fondateur des vins Bellingham que nous connaissons d’aujourd’hui. Les cuvées « Bernard Series » de Bellingham honorent la mémoire de cet homme connu affectueusement comme Pod, et qui est responsable de nombreuses « premières » d’Afrique du Sud dans le vin, dont le premier assemblage blanc sec.

Aujourd’hui, pour J C Bekker, la philosophie de vinification des vins de Bellingham en est une d’intervention minimale. « Nous utilisons des méthodes éprouvées de longue date, combinés avec l’expertise technologique moderne, tout en mettant l’accent sur la dégustation et l’intensité des fruits. Cela rend nos vins uniques et extraordinairement attrayants. »

Les cuvées « Bernard Series » de Bellingham sont particulièrement savoureuses, racées et élégantes. J’ai eu le plaisir de déguster avec J C Bekker, les cuvées suivantes : The Bernard Series Chenin Blanc, Vieilles vignes 2012, The Bernard Series Viognier 2013, The Bernard Series Smal barrel SMV 2012.

Pour en savoir plus sur les vins sud-africains, je vous propose un reportage complet sur les vins de Bellingham et de ma rencontre avec J C Bekker, que vous découvrirez dans l’un des prochains numéros du magazine Bacchus.

 

   Entretien avec Brigitte JeanJean
Ses vins lui ressemblent; vrais et authentiques.

Quel plaisir de rencontrer cette femme animée, allumée et directe! Véritable ambassadrice du Languedoc à la tête des vignobles JeanJean, cette globe-trotteuse dans l’âme a passé quatre ans au Québec, travaillant notamment avec Normand Legault pour l’organisation des grands prix de formule 1 à Montréal.

Puis, rattrapée par sa passion pour le vin et l’histoire de sa famille, elle rentre en France en 1992 pour s’investir dans l’avenir de l’entreprise familiale. Elle gravit rapidement tous les échelons pour finalement prendre la direction des domaines familiaux et y insuffler son dynamisme et ses valeurs de partage et de convivialité.

Au fil des générations, la famille JeanJean s’est implantée au coeur du Languedoc. Depuis 1870, elle s’est impliquée dans l’essor de cette région viticole en devenant propriétaire de nombreux domaines. Les vignobles JeanJean s’étendent aujourd’hui sur 373 ha, répartis sur 7 domaines. Chacun de ces sites est unique et les vignes s’y épanouissent au sein d’un écosystème préservé.

Aujourd’hui, Brigitte JeanJean gère cette entreprise de main de maître en réussissant à produire des vins qui expriment avec justesse l’âme de ses vignobles à travers des vins éclatants et toujours parfaitement équilibrés, révélant avec force et précision le caractère du terroir.

Les vins du groupe JeanJean actuellement offerts à la SAQ, sont; Le Pive Gris, rosé 2013 (11372766), Devois des Agneaux d’Aumelas 2011 (00912311), Grand Devois 2011 (11096052), Ormarine, Picpoul de Pinet 2013 (00266064), Domaine de Fenouillet blanc 2012 (11956850) et le domaine de Fenouillet rouge 2012 (00881151). Tous mes commentaires sur ces vins se retrouveront dans reportage complet que je publierai sur le groupe JeanJean dans l’un des prochains numéros du magazine Bacchus.

 

   Pierre-Yves Perrachon (Chateau Bonnet)
Une rencontre avec un vigneron enraciné en Beaujolais.

Ce fut plus qu’une rencontre sympathique, ce fut l’une des belles découvertes de l’année. Pierre-Yves Perrachon fait partie de ces vignerons doués et authentiques qui pensent et font leurs vins avec autant de rigueur que de passion.

Il faut l’entendre parler du Château Bonnet, du Beaujolais et de ses crus, de son histoire et de ses vins. On comprend mieux l’authenticité de ses vins, leur précision et leurs qualités.

Habité par la passion du beau métier de vigneron, la famille Perrachon est impliquée dans la production du vin depuis le 17iéme siècle. Le château Bonnet était alors une vieille demeure seigneuriale au lieu dit « les Paquelets » à La chapelle de Guinchay.

Cette demeure seigneuriale est devenue un domaine viticole en 1630, date à laquelle le Sieur Bonnet, alors Échevin de la ville de Mâcon, achète et agrandit ce relais de chasse et plante les premières vignes. La famille Perrachon, issue d’une lignée de vignerons du village voisin, Juliénas, fit l’acquisition des lieux en 1973.

C’est alors que Pierre Perrachon restaure le château, agrandit le vignoble et produit des Juliénas, du Chénas et du Moulin-à-vent jusqu’à ce que son fils Pierre-Yves le rejoigne sur l’exploitation en 1986. À la retraite de son père, en 2004, Pierre-Yves continue l’aventure et achète quelques hectares à Saint-Amour.

Il est aujourd’hui secondé par son épouse Marie-Luce et ses enfants qui suivent ses traces, notamment sa fille Charlotte, jeune oenologue. Chaque année 50 à 70 000 bouteilles sont produites dans les différentes appellations récoltées au Château Bonnet : Juliénas, Moulin-à-Vent, Chénas, St-Amour, Beaujolais-Blanc, Beaujolais-Rosé, Beaujolais-Villages, Crémant de Bourgogne et Bourgogne.

C’est une autre belle histoire qui vous sera racontée en détail dans l’un des prochains numéros de votre magazine Bacchus. En attendant, partez à la rencontre de ce vigneron talentueux en dégustant son Château Bonnet vieilles vignes 2011 (12 134 102).

 

     Queylus! Retenez bien ce nom.
C’est celui d’un nouveau vignoble canadien qui marquera l’histoire viticole du pays. Rien de moins!

À la tête de ce domaine, on retrouve une douzaine d’hommes d’affaires québécois qui se sont associés pour créer un nouveau domaine à partir de rien, mais en le concevant dès le départ comme un vignoble idéal.

M. Gilles Chevalier, homme d’affaires réputé de Montréal et surtout grand amateur de vin, préside ce regroupement d’investisseurs. Même si tous les membres de cette nouvelle entreprise sont de grands amateurs de vins, des gens érudits qui ont un palais développé et qui ont des caves à vins impressionnantes, il n’est pas question pour eux de se prendre pour des oenologues » ou des « winemakers ».

Dès le départ, ils ont engagé des professionnels réputés, principalement d’Europe, pour voir à toutes les étapes du projet. De l’achat du terrain, des équipements, du choix des cépages, des clones, de la densité de plantation, jusqu’à la construction du chai et des méthodes de vinification. De nombreux échantillons de sol ont été expédiés en France pour analyse et évaluation. Bref, un travail de titan qui a permis de bâtir un vignoble d’exception situé dans l'escarpement du Niagara en Ontario.

En 2010, le groupe a réalisé un coup de maître en engageant l’un des oenologues les plus doués au monde et certainement au Canada, M. Thomas Bachelder, dont je vous reparlerai en détail dans une prochaine intervention. Mais disons que Thomas Bachelder était l’oenologue qui a parti l’aventure du Clos Jordanne en Ontario et avait à l’époque créé une véritable révolution dans l’industrie du vin au Canada en produisant des vins d’une qualité que personne n’avait encore jamais atteinte au Canada. Et bien, il semble que Thomas Bachelder soit après nous refaire le coup, mais en allant encore un peu plus haut, un peu plus loin.

Le premier millésime de ces grands vins a été le 2010. J’ai eu la chance, il y a quelques jours, grâce au concours de M. Rémi Lévesque, président de l’agence Société de Vins Fins, qui représente le Domaine Queylus au Québec, de gouter à tous les vins du Domaine Queylus des millésimes 2010-2011 et 2012. Des vins exceptionnels, hors-normes, qui ont le potentiel de rivaliser avec les plus grands. Quelques'un de ces vins sont disponibles en importation privée actuellement, mais 2 ou 3 de leurs cuvées seront offertes par la SAQ à compter du printemps prochain.

Naturellement, je vous en reparlerai régulièrement, au fur et à mesure que les vins seront disponibles. Nous consacrerons également un reportage complet dans le numéro d’automne du magazine Bacchus, sur ce vignoble et sur cet oenologue surdoué. C'est donc une histoire à suivre...
 
   Une soirée avec Claudio Basso
Directeur export de la maison Terre da Vino

Ce n’est pas la première fois que j’ai la chance de rencontrer Claudio Basso. Chaque fois, c’est un plaisir renouvelé qui me permet de comprendre un peu plus la philosophie qui anime ce vignoble italien pas comme les autres. Claudi Basso est le directeur des exportations pour Terre da Vino qui produit une large gamme de vins au coeur du territoire des Langhe en Italie.

En compagnie de Marguerite Aghaby et de Louis Boisclair, président de LBV international, j’ai passé une formidable soirée avec cet italien on ne peut plus sympathique, qui s’exprime dans un excellent français, à déguster des vins tels que La Luna e I Falò / Barbera d’Asti Superiore DOCG, le Essenze / Barolo DOCG, le Paesi Tuoi / Barolo DOCG, la Casa in Collina / un fantastique Barbaresco DOCG, et finalement, le Croere / Barbera d’Alba DOC.

Au Québec, pour l’instant, le seul vin qui est offert via la SAQ est la cuvée « La Luna E I Falò 2011 » (00627901), un somptueux Barbera d’Asti proposé à 21,80 $. Mais souhaitons de tout coeur que les acheteurs de notre monopole d’État se réveillent et qu’ils acceptent finalement les remarquables Barolo et Barbaresco de Terre da Vino.

Situé à Barolo, Terre da Vino a une philosophie unique: le vignoble ne produit que des vins du Piémont et seulement des vins DOC et DOCG. Le site où est située la cave est majestueux, entouré par les vignobles pittoresques de la région des Langhe, l’une des zones de culture de la vigne les plus renommées du monde. Pour Claudio Basso, Terre da Vino est plus qu’un producteur de vin; « notre entreprise est dans l’air du temps et elle investit dans l’avenir. C’est une entreprise qui exprime la passion pour un ancien métier qui est en continuelle évolution », précise-t-il.

Ne ratez pas votre prochain numéro du magazine « Bacchus » dans lequel je trace l’histoire de ce vignoble unique du Piémont et dans lequel vous trouverez mon appréciation des vins de Terre da Vino que j’ai eu le plaisir de déguster en compagnie de Claudio Basso et de son Agent au Québec; LBV international.

 

     Caroline Frey, l'oenologue surdouée

Jamais les vins de La Lagune, ni ceux de Jaboulet, n’ont eu autant de précision, d’éclat, de typicité et d’équilibre.

À seulement 34 ans, Caroline Frey, jeune champenoise issue d’une riche famille d’affaires, est déjà à la tête de deux prestigieux domaines. Et ce n’était pas un cadeau de son papa pour amuser sa petite fille. En fait, cette jeune femme, aussi jolie que sympathique, est une oenologue surdouée qui a su redonner, non seulement le lustre d’antan au Château La Lagune dans le Haut Médoc, et aussi à la maison Jaboulet dans le Rhône, mais elle a également réussi à les entourer d’un éclat et d’une auréole qu’ils n’ont jamais eue.

En fait, jamais les vins de La Lagune, ni ceux de Jaboulet, n’ont eu autant de précision, d’éclat, de typicité et d’équilibre. Le vrai joyau dans cette entreprise, ce n’est pas les vignobles, ce n’est pas les parcelles, ce n’est pas les propriétés, le vrai joyau c’est elle. Dans la jeune trentaine, cette femme remarquable est aujourd’hui l’un des plus grands noms du vin. De plus, depuis 2006 elle a entrepris une démarche biodynamique sur tous ses vignobles.

J’ai eu le plaisir de passer quelques heures en sa compagnie pour déguster une large gamme de ses vins, incluant les grands vins de Jaboulet « La Chapelle » des millésimes 1982- 1985- 1988- 2007 et 2010. Des vins exceptionnels, mais les vins d’entrée de gamme, les très populaires « Les Traverses » et « Parallèle 45 » sont, bien que plus modestes, tout aussi réussis et impeccables que les grands vins. Sans compter les cuvées « Les Jalets » et « Le Grand Pompée » que j’affectionne particulièrement.

L’histoire de ces prestigieux domaines et le parcours de cette oenologue hors norme vous seront racontés dans le numéro de septembre du magazine Bacchus avec mon appréciation de tous les vins de la maison.
 

   Andrea Lonardi (Bertani Domains)
Gardien d'un grande tradition et innovateur avant-gardiste

C’est grâce au concours de son agent, Rémi Lévesque de l’agence Société de Vins Fins, que j’ai eu le privilège de passer quelques heures en compagnie du directeur technique de Bertani Domains, M. Andrea Lonardi. L’arrivée d’Andrea Lonardi chez Bertani est relativement récente. Même s’il a grandi à Valpolicella, il a passé de nombreuses années à oeuvrer chez d’importants vignerons aux États-Unis et en France, avant de revenir en Italie pour se joindre à Bertani en 2012. Lorsqu’il a visité Bertani pour la première fois, il a été immédiatement frappé du même sentiment de connexion et d’admiration qu’il avait ressenti lorsqu’il passait au Château d’Yquem ou à Romanée-Conti.

Andrea Lonardi est un homme de défi, fier de ses origines, mais surtout extrêmement motivé à donner tout le lustre que mérite cette grande entreprise viticole italienne. Casa Vinicola Bertani a été créé en 1857 par les frères Gaetano et Giovan Battista Bertani. La cave Bertani a toujours été un leader incontesté de l’agriculture et de la viticulture en Italie, innovant à bien des égards, développant un style de vin sec dès 1870. À cette époque, il faut dire que la norme était la production de vins doux (sucré). Par ailleurs, alors que les origines précises de l’Amarone sont un peu troubles, on peut affirmer que le crédit de la création en 1958 de l’Amarone della Valpolicella que nous connaissons aujourd’hui revient à Bertani.

Bien que son engagement à préserver les traditions de l’entreprise soit ferme, Andrea Lonardi souligne la nécessité de mener des recherches importantes pour maintenir ce style traditionnel, en particulier dans le contexte du changement climatique. Ironiquement, dans un effort pour conserver le style Bertani, il doit faire certaines choses tout à fait différemment.

Avec de nouveaux talents comme Andrea Lonardi et de nouvelles techniques employés dans la poursuite d’un vin traditionnel, Bertani vise à maintenir la même qualité et le même style qui a fait sa renommée. C’est un vent de fraîcheur chez cette grande entreprise qui nous donne l’excuse de redécouvrir ces grands vins authentiques.

L’histoire de la maison Bertani ainsi que mon appréciation des vins de ce producteur italien incontournable feront l’objet d’un reportage dans votre magazine Bacchus de l’automne.

 

     Alice Paillard  (Champagne Bruno Paillard)

L'éclat et l'élégance des Champagnes Bruno Paillard!

Sympathique dégustation avec Alice Paillard. Ses champagnes lui ressemblent; élancé, élégant, empreint d’une grande finesse et de beaucoup de classe! Ses yeux sont pétillants, son sourire éclatant, elle est élégante, mais accessible, et tiens un discours aussi passionné que fier en nous décrivant les caractéristiques des ses champagnes.

L’histoire de la maison Paillard ne remonte pas à bien loin. Ce qui ne l’empêche pas de figurer parmi les plus prestigieuses maisons de Champagne. Alice Paillard représente la deuxième génération de la famille. Elle dirige, avec son père Bruno Paillard, cette jeune et petite maison qui a vite acquis une réputation d’excellence grâce à la grande qualité de ses champagnes.

En 1981, lorsque Bruno Paillard a fondé l’entreprise, cela faisait près d’un siècle que l’on n’avait pas vu s’établir une nouvelle Maison en Champagne. Bruno Paillard était motivé par un vif désir de produire des Champagnes de haute qualité, recherchant avant tout la finesse, la pureté et l’élégance. Au fil des ans, le vignoble grandit et il s’étend aujourd’hui sur plus de 33 hectares, dont 10 en Grands Crus. La Maison produit autour de 500,000 bouteilles par an, exportées à plus de 70 % vers une trentaine de pays.

Bruno Paillard a été le premier dès 1983, et le seul pendant plus de 20 ans, à indiquer clairement la date de dégorgement de chacun de ses flacons. Saluée par les connaisseurs, cette initiative est depuis peu suivie par d’autres producteurs champenois. Mais outre sa finesse et son élégance, ce qui distingue les Champagnes Bruno Paillard c’est leur faible dosage et un long repos après le dégorgement qui confère à ces Champagnes une pureté aromatique unique et une vinosité soyeuse.

Pour en savoir plus sur cette jeune, mais grande Maison champenoise, ne manquez pas le prochain numéro de votre magazine Bacchus. Mais en attendant, voici mon commentaire sur le « Première cuvée Brut ».
 

     Eric Bantegnies  (Château Bertinerie)

Rencontre avec un vigneron bordelais au sommet de son art!

C’est toujours pour moi un privilège de rencontrer des vignerons passionnés et de passer du temps de qualité avec eux tout en discutant de leur histoire et en dégustant leurs vins. C’est particulièrement vrai lorsque le vigneron, en plus d’être doué, est éminemment sympathique. Et c’est le cas lorsque je rencontre Éric Bantegnies.

Chaque fois que je rencontre ce vigneron, c’est un plaisir renouvelé. En plus, cette fois, son agent avait eu l’audace de nous faire gouter des vins de ses compétiteurs en même temps que les vins du Château Bertinerie. Des vins qui, dans plusieurs cas, affichaient des prix de plus de 30 % supérieur aux vins d’Éric Bantegnies. Et vous savez quoi, ses vins se comparent avantageusement à tous ceux de la compétition, même dans des gammes de prix supérieurs.

J’ai été impressionné par la pureté aromatique de ses vins et par leur typicité. Ce sont des vins digestes, comme on aime en boire, qui sont d’une grande polyvalence, mais surtout d'une pureté et d'une franchise remarquable soutenue par un équilibre toujours impeccable. Tout ce que l’on peut espérer d’un bon vin des Côtes de Bordeaux, on le retrouve dans les vins du Château Bertinerie.

La grande réputation de ce Château n’est pas un hasard. Elle se fonde sur une constance qualitative importante, tout comme sur l’innovation, la tradition et l’expérience d’Éric et de son frère Frantz avec qui il partage les différentes responsabilités de cette propriété familiale.

Une des innovations et des particularités du domaine est qu’il est, depuis 1987, cultivé en « lyre ». Cette technique mise au point par l’Institut National de la Recherche Agronomique permet d’améliorer très nettement la qualité des vins. Dans les prochains jours, je vous ferai part de mon appréciation détaillée des vins du Château Bertinerie offerts à la SAQ.

L’histoire de ce domaine est captivante, et le parcours de ce vigneron aussi visionnaire que doué est remarquable. Nous allons dans l’un des prochains numéros du magazine Bacchus, tracer l’histoire de ce vigneron exceptionnel. C’est donc une histoire à suivre...
 

     Brent Shortridge  (Waterstone winery)

L'humilité au service du vin!

Ce fut une heureuse rencontre avec Brent Shortridge, un producteur californien éminemment sympathique, qui propose des vins de grande qualité qui se distinguent par leur grande élégance et leur équilibre remarquable. Des vins harmonieux où tous les éléments sont bien dosés et bien maîtrisés. Bref, ce sont des vins à découvrir!

Brent Shortridge a fondé Waterstone winery au début des années 2000. Fruit d’un partenariat entre lui et l’oenologue réputé Philip Zorn, cette entreprise viticole californienne a comme ambition de créer des vins de luxe offerts à des prix abordables. Cette mission, il semble bien que Brent et son associé s’en acquittent avec brio.

Brent Shortridge possède une vaste expérience pratique dans presque tous les aspects de l’industrie du vin, de la cave en passant par le marketing, jusqu’au conseil exécutif. Avec une formation en biochimie et l’école de médecine dans sa mire, Brent Shortridge ne s’attendait pas à faire carrière dans le monde du vin jusqu’à ce qu’un emploi d’été à « Buena Vista Winery » change sa vie. Après avoir travaillé avec le légendaire vigneron André Tchelistcheff, il savait que le vin était devenu sa vocation et il est resté à Buena Vista, d’abord en tant que chimiste, puis responsable des exportations et des finances, avant de devenir vice-président de la cave et du marketing.

Après avoir quitté Buena Vista, Brent a poursuivi son immersion dans le monde du vin en tant que directeur du marketing pour l’Association Napa Valley Vintners. Aujourd’hui, il produit une jolie gamme de vins sous les marques, Waterstone, Z-52 Wines, Mandolin, Ceviche, Estrada Creek, Haywood Estate et Bucatini. Le point commun de tous ces vins; ils représentent tous de formidables rapports qualité-prix et sont d’une qualité impeccable.

Au Québec, pour l’instant, le seul vin offert sur les rayons de notre monopole d’État est le Waterstone, Cabernet-Sauvignon 2010 (11156211) 31,00 $. Plusieurs autres de ses vins sont offerts en importation privée auprès de son agent québécois, Benoit Lecavalier de l’agence Bénédictus. Nous publierons un dossier complet sur Brent Shortridge et Waterstone winery dans le prochain numéro du magazine Bacchus...
 

     Suggestions cadeaux

Toujours utile dans le temps des fêtes, notre liste de suggestions cadeaux est un outil précieux tout au long de l'année. Que ce soit pour souligner un anniversaire, une promotion, une retraite ou tout simplement faire plaisir, nos suggestions cadeaux sauront vous aiguiller vers les meilleurs choix du moment.

Vous ne savez pas quoi donner? Vous cherchez des idées de cadeaux? Eh bien cette année, que vous soyez un nouvel amateur de vin ou un œnophile fini, notre liste de suggestions remplie d’objets fonctionnels ou d’activités instructives et gourmandes vous permettra d’apprécier et de savourer le vin à tout coup!

Jetez un coup d'oeil à notre liste de suggestions cadeaux et vous y trouverez surement une idée ou un accessoire qui fera plaisir à votre oenophile préféré.

pour voir nos suggestions--->>
 

      Inscrivez-vous gratuitement à notre bulletin

N'hésitez pas à vous abonner l'infolettre des Fidèles de Bacchus; « Le bulletin du vin ». Vous y trouverez une foule de renseignements, des coups de coeur, des comptes rendus des dernières dégustations, des articles sur les vignerons, une mer de trucs, astuces et conseils à propos du vin, des recommandations d'achat, des notes de dégustation et d'évaluation et bien plus encore...

Publié 3 fois par mois, ce bulletin s'affirmera vite comme votre référence et une votre source d'information viticole préférée. Nous utiliserons donc ce bulletin pour informer des nouveautés et des activités qui pourrait vous intéresser.

De plus, en vous inscrivant, vous courrez la chance de gagner une des bouteilles de vin qui feront partie de nos coups de coeur du mois. Tirage : les 15 du mois. Voulez-vous augmenter vos chances de gagner? Inscrivez un ami, une amie, et vous obtiendrez une chance supplémentaire pour chaque personne que vous aurez recommandée.

Pour vous inscrire gratuitement, veuillez simplement noter votre adresse de courrier électronique ci-dessous, dans le champ « Adhérez au bulletin » et cliquez sur l’onglet « Go ».
 

Adhérez au bulletin des Fidèles de Bacchus, c'est gratuit!
Email:

 

     Fiche de dégustation

L’apprentissage du vin implique inévitablement l’exercice de la dégustation. Et l’un des outils indispensables pour entreprendre son apprentissage dans le monde du vin est assurément la fiche de dégustation. Le réseau Fidèles de Bacchus est particulièrement fier de vous proposer sa fiche de dégustation qui figure parmi les plus complètes tout en répondant aux standards internationaux.

Est-ce que l’utilisation d’une fiche de dégustation est indispensable?
Indispensable, non. Mais, quiconque veut progresser dans sa connaissance des vins doit passer par cette étape pendant au moins un certain temps. Il faut comprendre que le simple fait d’utiliser une fiche de dégustation pour inscrire ses commentaires favorise et accélère la progression de l’apprentissage. De plus, la fiche de dégustation permet de faire une analyse plus approfondie de ses impressions et oblige le dégustateur à considérer un grand nombre de variantes lors de la dégustation.

La fiche de dégustation que nous vous proposons vous permettra de vous poser des questions importantes lors de la dégustation, par exemple : comment qualifier l’acidité, la complexité, la matière, l’équilibre, etc. Chacune des questions de la fiche de dégustation propose un éventail de réponses, généralement graduées, ce qui permet, par le fait même, d’apprendre le vocabulaire qui est suggéré sur la seconde page de la fiche que nous vous conseillons d’imprimer au verso de votre fiche de dégustation.

De plus, l’utilisation de la fiche de dégustation permet d’étayer son jugement en plus de fournir des notes qui peuvent servir de base de données utile pour le développement de son goût aussi bien que pour le suivi de l’évolution des vins.

pour voir la fiche de dégustation...
 

     Vous en voulez plus? Abonnez-vous au magazine!


Maintenant en kiosque!
Ne manquez pas un numéro, abonnez-vous !

 

     Le vidéo du Mois!

Ne manquez pas de visionner le vidéo du mois...

Je vous convie ce mois-ci à un reportage sur le millésime 2013 à Bordeaux. Vous y retrouverez l'avis d'oenologues réputés tels que Thierry Jouan du Château l’Eglise Clinet, de Caroline Frey du Château la Lagune, de Hubert Groutel du Syndicat des Bordeaux et Bordeaux Supérieur, de Corinne Mauro Guicheney des Vignobles Mauro Guicheney, et de Jean-Christophe Mau du Château Brown
.



 

   Système de notation des vins


Nous avons adopté le mode de notation sur cinq étoiles. Mais en fait, nous ne publierons nos commentaires que sur les vins qui auront été notés 3 étoiles et plus. Nous réserverons nos commentaires moins positifs (moins de 3 étoiles) aux vignerons concernés et pour les agences les représentant. Ainsi, vous ne retrouverez sur le réseau des Fidèles de Bacchus, que des recommandations sur des vins de qualité supérieure.

Quoiqu'il en soit, c'est indéniable, une note de qualité d'un vin, quelle qu'elle soit, est réductrice : d'une part, elle est établie à un instant de la vie de ce vin, qui est né, vit et mourra; d'autre part, elle est personnelle, ou tout au plus issue d'un groupe de dégustateurs, et non scientifique. Tant mieux! C'est ce qui permet de classer les grands vins au rang des oeuvres d'art, et non au sein de la production agricole de qualité, ce qu'ils sont à leur fabrication. Mais peu importe la note, il faut garder à l'esprit que le commentaire est toujours bien plus important que la note....

Système de notation des vins des Fidèles de Bacchus:

* = sans intérêt
*1/2 = passable
** = correct
**1/2 =bon

*** =Très bon vin
***1/2 =Excellent
**** =Supérieur  
****1/2 =Exceptionnel 
***** =Extraordinaire, Chef d'oeuvre


     Découvrez notre nouvelle application "Alerte Vin"

Recevez nos alertes vins en temps réel partout au monde!
Nous sommes heureux de vous présenter cette nouvelle application pour téléphone intelligent qui fera en sorte que vous ne manquerez plus jamais le vin qui représente le meilleur achat du moment.

Cette version est disponible immédiatement pour les téléphones et les tablettes fonctionnant sous androïd. La version fonctionnant sous iPhone et iPad sera disponible d'ici quelques semaines.

-
Pour en savoir plus sur les Alertes Vins...
-
Pour télécharger l'application sur google store...
 

     Tableau des millésimes

Qu'est-ce qu'un millésime?
Le millésime n'indique rien d'autre que l'année de vendange du vin. Il ne faut pas confondre cette indication avec l'année de la mise en bouteilles ou en marché du vin. Il n'y a pas de corrélation entre l'indication du millésime et la qualité du vin. Le millésime apparaît généralement sur l'étiquette de devant et parfois sur une petite étiquette du goulot, mais aussi parfois sur la contre-étiquette (l'étiquette arrière). Le fait qu'un millésime soit indiqué sur une étiquette ne veut pas dire que le vin soit issu d'une bonne année.

La différence d'un millésime à l'autre pour le même vin correspond en général à la différence dans l'histoire météorologique du vignoble entre les deux années. L'importance des variations entre millésimes dépend donc de l'importance des variations climatiques.

Pour s'y retrouver vous pouvez consulter une carte des millésimes qui vous aidera à connaître la qualité de la production de l'ensemble d'une région pour une année donnée. À cet effet vous pouvez consulter notre tableau des millésimes.

La qualité de la production d'une année
Dans certaines régions du monde, les variations climatiques sont importantes et les vins de ces régions subissent des différences entre les millésimes. Dans le Bordelais, en Bourgogne, en Allemagne et dans la plupart des régions d'Italie, par exemple, des aléas climatiques peuvent affecter un millésime (gel, grêle, pluie au mauvais moment ou chaleur insuffisante) alors que l'année suivante, aucun ne se produira. Lorsque les variations climatiques sont importantes, la qualité du vin peut varier énormément entre médiocre et exceptionnel.

Notre tableau des millésimes vous aidera à vous y retrouver. Il se présente sous la formes d'une expression qualificative sur une échelle numérique de 0 à 100.

Dans les régions au climat plus constant (comme la Californie, l'Australie, Le Chili et l'Afrique du Sud), la variation entre millésimes est bien plus faible. Seuls les grands spécialistes des vins de ces régions noteront les différences. Pour ces régions le tableau de millésimes n'a pas autant de valeur.

pour voir le tableau des millésimes...
 

     Nos recommandations de livres et  magazines


C'est avec plaisir que nous introduisons une nouvelle rubrique au site du réseau des Fidèles de Bacchus. Dans cette rubrique, vous retrouverez tout au long de l'année, nos recommandations et appréciations de livres et magazines traitants du vin et/ou de gastronomie.

Pour cette rubrique, nous conserverons l'approche que nous utilisons avec les vins, c'est-à-dire que nous ne publierons des informations et des recommandations que sur les ouvrages que nous aurons appréciés.

Visitez donc cette rubrique de façon régulière, car il y aura de nouveaux ajouts qui s'y feront toutes les semaines.

-Pour voir nos recommandations, cliquez ici
 

     L'univers du vin

Des 9600 différents cépages dans le monde, seuls environ 600 sont utilisés en viticulture. L'histoire du vin est fascinante. Nous lui avons donc consacré une rubrique entière afin d’expliquer certaines choses importantes. Cette portion du site permettra donc d'améliorer vos connaissances générales sur le vin.

Les thèmes traités sont:

     Accord vins et mets

Sous cette rubrique, nous vous proposerons des accords entre vins et mets et tenterons de vous en expliquer quelques principes. Si cuisiner peut être un art, en harmoniser le labeur avec un vin approprié peut s’avérer un exercice délicat.

Qu’est-ce qu’un bon mariage entre un vin et un mets? C’est celui où un plat et un vin se mettent mutuellement en valeur et sont plus savoureux associés, que chacun pris séparément. Si certains critiques culinaires ont des choix très arrêtés en la matière, les alliances possibles sont néanmoins multiples et un bon accord est avant tout celui qui vous séduit.

Voici quelques principes consacrés par des siècles d’expérience afin de vous guider dans vos choix et vous permettre de ravir vos convives par des alliances toujours judicieuses, équilibrées et riches!

Pour en savoir plus...
 

     Faites un don!
Vous appréciez particulièrement les services offerts par le Réseau Fidèles de Bacchus et vous désirez contribuer à votre façon en faisant un don qui servira entièrement au maintien et à l'amélioration de nos services? Nous avons travaillé dur au fil des ans pour faire de notre entreprise une organisation simple, économe, indépendante et crédible. Si chaque visiteur donnait 5 $, nous n'aurions à réaliser notre collecte de fonds qu'un seul jour par an. Mais tout le monde ne peut pas donner ou, tout simplement, ne le fait pas. C'est pourquoi tous les dons reçus sont très importants pour maintenir notre indépendance et nous permettre de continuer de prospérer afin de vous en offrir toujours plus.

Cette année, je vous remercie d’envisager de faire un don de 10 $, 25 $, 50 $ ou de tout autre montant à votre portée, afin de protéger et de préserver votre source de référence sur les vins.
Votre don servira d'abord à l'infrastructure: serveurs, bande passante et maintenance, mais aussi au développement de nouvelles fonctionnalités numérique ainsi qu'à augmenter le nombre et la qualité de nos services.

Nous n'avons pas de fonds venant du gouvernement. Nous fonctionnons grâce à nos membres, à la participation d'agences de représentation et aux dons de nos lecteurs: 10 $ est le don le plus courant, la moyenne est de 35 $.

Si vous le désirez, vous n'avez qu'à cliquer sur le bouton ci-dessous et faire un don au montant de votre choix.

 

 


 

 

Copyright © 2004 - 2014 alain.lebel.net / Tous droits réservés